Ghizlane Agzenai présente “Totem” à Casablanca (photos)

Ghizlane Agzenai présente, jusqu’au 21 avril 2019, son premier solo show à La Galerie 38. Une exposition où perception et sensation nouvelles sont portées par une recherche artistique qui se veut optimiste et pleine de rêves.

Ayant baigné dans le monde du graphisme et du design, Ghizlane Agzenai a toujours eu un sens esthétique aiguisé. Cette jeune artiste a développé tout au long de son parcours un goût prononcé pour les signes de la modernité graphique : tags, graffitis, BD, jeux vidéo, etc. C’est donc sous cette influence qu’elle s’est passionnée pour l’art, et en particulier l’art urbain, véritable laboratoire de création visuelle. Ses œuvres, qu’elle nomme «Totem» en référence aux objets bienveillants, ont orné la façade du Musée Mohammed VI de Rabat, le mur d’Oberkampf à Paris et plusieurs espaces à Barcelone, en Espagne, et à Linz, en Autriche.
Adepte de l’abstraction géométrique, Ghizlane Agzenai a recours à des formes et à des couleurs contrastées, disposées en aplats, mais aussi parfois en sculpture pour jouer avec la perception des spectateurs. Inspirée par les espaces, l’artiste manipule à la fois l’image et l’arrangement de l’objet, de sorte à ce que son public observe, analyse, et devienne pour ainsi dire acteur de ses œuvres.

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4