Fatoumata Diawara et Asma Hamzaoui, deux étoiles au festival Gnaoua

Snarky Puppy, Hamid El Kasri, Hassan Boussou ou encore le Trio Holland/Hussain/Potter seront réunis du 21 au 23 juin à Essaouira pour la 21ème du Festival Gnaoua. Une programmation qui, comme à son habitude, est époustouflante et va également mettre sur le devant de la scène deux artistes talentueuses, à savoir Fatoumata Diawara et Asma Hamzaoui.

Deux voix qui portent si envoûtantes. Les artistes Fatoumata Diawara et Asma Hamzaoui sont attendues pour la 21ème édition du Festival Gnaoua & Musiques du Monde d’Essaouira organisée du 21 au 23 juin. Ces musiciennes hors pair ont, non seulement le talent et l’authenticité en commun, mais mènent aussi le même combat, celui des femmes et de l’égalité, comme le soulignent les organisateurs. La jeune malienne Fatoumata Diawara a une voix à la fois douce et puissante, et a, comme le nom de son deuxième album l’indique, toujours « quelque chose à dire » (« Fenfo » en bambara, album co-produit avec Matthieu Chedid). « Nous préférons dépigmenter notre peau pour ressembler aux Occidentaux. Nous essayons de plaire aux Asiatiques en leur bradant nos terres. Pourquoi ne sommes-nous pas fiers de nous-mêmes », comme elle l’appuie dans l’une de ses chansons intitulée « Kokoro ». La voix de Fatoumata Diawara a notamment résonné dans le célèbre film Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako primé à plusieurs reprises en 2015 à Cannes. Il retrace l’horreur de l’occupation djihadiste et la force de l’art porté, entre autres, par des femmes !

Aux côtés de Fatoumata Diawara à Essaouira, Asma Hamzaoui, la leader de Bnat Tombouctou (les filles de Tombouctou), l’un des tout premier groupe féminin de Gnaoua. Sa particularité ? Outre que sa voix, Asma Hamzaoui joue du guembri, un instrument qui est traditionnellement réservé aux hommes. Peu importe, car rien n’est impossible, comme Asma Hamzaoui et Fatoumata Diawara le montrent si bien.

 

7 joueuses marocaines prennent part cette année à la 26ème édition de la Coupe Lalla Meryem qui se déroulera du
L’enfant de cinq ans était mort en février 2022 après être tombé au fond d’un puits au nord du pays.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4