Excision, l’horreur sans fin ?

Selon le dernier rapport de l’UNICEF, les mutilations génitales concernent aujourd’hui 200 millions de petites filles dans le monde.

En 2014 elles étaient 130 millions.  Malgré les campagnes de sensibilisation  aux dangers de l’excision,  70 millions de fillettes sont venues grossir un nombre déjà très inquiétant.  Une augmentation liée selon les responsables de cette enquête à la croissance démographique des pays concernés. Parmi les populations les plus touchées, on compte celles de la Somalie (98%), de la Guinée (97%) et du Djibouti (93%). L’Indonésie n’est pas en reste, même si les chiffres n’ont pas été fournis.  Le rapport a néanmoins ajouté que ces traditions barbares étaient en diminution dans  trente Etats, citant le Libéria, le Burkina Faso et le Kenya en exemple. Certaines collectivités tendent à renoncer à ces pratiques. La scolarisation y est pour quelque chose, car elle permet d’ouvrir les yeux sur ce fléau et tous les risques qu’il comporte (infection, décès par septicémie, transmission de maladies…). Pessimiste à raison l’UNICEF a indiqué que l’excision continuerait d’augmenter dans  les 15 années à venir et ce malgré les avancées de la sensibilisation.  Sur ces 200 millions de petites filles, 44 millions  n’ont pas plus de 14 ans et beaucoup ont été excisées avant d’atteindre leur 5ème année.

Jazzablanca a fait son retour, ce jeudi 6 juin, à Anfa Park pour sa 17ème édition. Fidèle à sa marque
Une bonne et intelligente gestion des finances est une des valeurs fondamentales de la vie de couple. Que faire alors
Collège LaSalle Maroc a organisé le 3 juin son prestigieux défilé de mode ‘’Révélations’’, sous le thème de "The World
C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4