« Echecs et mâts », le spectacle où la société se reflète dans un jeu d’échecs

Dans son spectacle « Echecs et mâts » à découvrir du 17 au 24 mai à Salé, le metteur en scène Bruno Thircuir a fait le pari de parler de la société, et de ses travers, à partir d’un simple jeu d’échec grandeur nature.

« Comprendre, décrypter nos comportements de joueurs, mettre en scène la soumission, la violence, les cases dans lesquelles chacun de nous est enfermé », voici en quelques mots la description du spectacle « Echecs et mâts » de Bruno Thircuir qui décortique notre société à travers un jeu d’échecs. Cette création qui regroupe à la fois l’École nationale de cirque Sjems’y et la Fabrique des petites utopies, mêle cirque, théâtre, humour et danse. Résultats : « Un travail acrobatique au sol à la poétique d’un jeu aérien », comme aime le qualifier l’auteur.

Dans ce spectacle recommandé à partir de 10 ans, sont abordés les classes sociales, la guerre économique avec un face-à-face noirs contre blancs. En bref, une société où les hommes se transforment en pion. « Il est terrible de réaliser que, dans le jeu d’échecs, les fous sont dangereux, voire violents et que seuls les cavaliers ont une véritable grâce aérienne. » A voir absolument !

Tarif : 50 DH pour les adultes ; 30 DH pour les enfants et étudiants ; Groupes scolaires : 30 DH par personne.

Dates : 17, 18, 19, 20, 23, 24  mai à 20h30 au Chapiteau Kasbah des Gnaouas à Salé

 

Plongée dans l'univers amoureux d’une génération qui tranche avec les précédentes, capable de s’affranchir des diktats sociétaux hérités et d’inventer
Entre des traditions bien établies et des aspirations contemporaines, l'amour au Maroc s'entrelace au sein de valeurs culturelles profondes et
Au Maroc, l’amour est pudique. Il ne se crie pas sur les toits, il ne se vit pas au su
L’amour est un sentiment universellement accepté, qui a suscité, à travers les temps et les civilisations, passions, guerres, alliances, unions…
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4