« Délire parfait » du chorégraphe marocain Taoufiq Izeddiou au Festival Off d’Avignon

Le chorégraphe et directeur artistique de la Cie Anania, Taoufiq Izeddiou s’est produit, du 8 au 15 juillet, au Festival Off d’Avignon et y a présenté « Délire parfait », le dernier volet de sa trilogie.

Après avoir joué aux journées de Carthage pour les arts chorégraphiques, Taoufiq Izeddiou a pris ses quartiers du 8 au 15 juillet au Festival Off d’Avignon dans le cadre du Arab Arts Focus à La Manufacture et a présenté le dernier volet de sa trilogie, « Délire parfait », les deux premiers étant « Aleef » et « En alerte ». Le danseur et chorégraphe marocain s’est ainsi accaparé de la scène, accompagné en musique par Mathieu Gaborit aka Ayato. Un voyage spirituel aux sons gnawa électrique. Le Marrakchi Taoufiq Izeddiou est un danseur contemporain qui a appris auprès de grands chorégraphes français et internationaux comme Mathilde Monnier, Georges Appaix ou Bernardo Montet. C’est cette dernière rencontre qui sera décisive dans sa carrière car elle lui a permis de faire ses premiers pas sur la scène professionnelle à partir de 1999. Et depuis, ce duo partagera ensemble ses questionnements sur l’origine et l’identité, comme l’on peut le lire dans la présentation de l’artiste qui signe sa première chorégraphie « Fina Kenti » en 2000 avant de monter sur les planches de nombreux pays. Mais Taoufiq Izeddiou, c’est aussi le fondateur d’Anania, première compagnie de danse contemporaine au Maroc en 2002 et du festival de danse contemporaine « On Marche ». Il met aussi en place la première formation en danse contemporaine, Al-Mokhtabar I, (le Laboratoire), entre 2003 et 2005, Al Mokhtabar II (2012-2014), et Al Mokhtabar III (2015-2017). Avec Taoufiq Izeddiou, la tradition et la modernité se mêlent avec finesse, tout comme le corps et l’esprit.

https://www.facebook.com/AAFArabArtsFocus/videos/2103138273291938/

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4