« Dear Daddy », la vidéo qui demande aux pères de mieux protéger leurs filles

« Dear Daddy » est une vidéo créée par l’association Care pour prévenir les violences faites aux femmes. Elle interpelle directement les pères et futurs pères de petites filles pour leur faire prendre conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans la lutte contre le sexisme ordinaire, souvent invisible pour eux, qui débouche trop souvent sur des violences.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, une femme sur trois dans le monde fera l’expérience de violences dans sa vie. Face à ce constat terrible, la branche norvégienne de l’association Care a créé une vidéo de près de 5 minutes baptisée « Dear Daddy » (cher papa) dans laquelle une petite fille à naître parle à son futur père et lui explique en quoi le sexisme subi au quotidien par les filles depuis leur naissance conduit à l’acceptation de violences plus graves plus tard. « J’ai des frères, des cousins, beaucoup d’amis, et ce sont tous des mecs bien. C’est sûr. Je les connais, et même s’ils disent parfois des trucs sexistes, je sais qu’ils ne les pensent pas. C’est juste pour rire. C’est pas sérieux. Je sais que quand ils utilisent des mots comme « chaudasse », « connasse », « salope » ou « pute », pour parler « des meufs », ils ne parlent pas de moi. Ni de nos sœurs, nos cousines, nos amies. » Après les « gentilles » insultes, à 16 ans, la jeune fille subira peut-être la pression d’un garçon pour avoir un rapport sexuel et se fera peut-être violer.

La solution : tuer à la racine les marques de sexisme ordinaire admises et acceptées par tous et toutes, dans les cours de récréation, en famille ou entre amis, en ne laissant pas « mon frère traiter de pute les filles, car elles ne le sont pas », parce qu’un jour « un petit garçon pensera que c’est vrai ». Trop souvent, cette situation d’inégalité des genres considérée comme normale se transforme en violences. « Fais tout ce qui est en ton pouvoir pour que le fait d’être née fille ne constitue pas la plus grande menace dans ma vie », conclut la petite fille.

Ghizlaine Badri Lahlou est curatrice et commissaire d’exposition de “Révélation de l’âme”, la nouvelle exposition de Rajae Lahlou à la
L’intimité du couple pendant le mois sacré est négligée. On croit bien à tort que spiritualité et sexualité ne peuvent
L’Atelier Saveurs nous propose pour ce Ramadan de belles recettes, inspirées d'une cuisine de grand-mère, pour sublimer la table
Dévoilé officiellement le 1er avril dans les rues de Casablanca le 1er avril, Yango Navigation promet une transformation radicale des
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4