Comment réussir sa rentrée ?

À chaque rentrée, le cerveau humain doit passer d’un rythme de lenteur et de plaisir à un rythme de compétition, de contraintes et d’organisation. Ceci explique le stress de la rentrée. Afin de lui faciliter cette transition, il est recommandé de faire un état des lieux, et de prendre un ensemble de résolutions. Les conseils d’Amel Sebti, thérapeute holistique.

Par Amel Sebti
Thérapeute holistique

Quelles sont les principales résolutions que l’on peut prendre à la rentrée ?

La première et la plus importante des résolutions de la rentrée, devrait être de prolonger les acquis des vacances. Si des changements positifs ont été mis en place au début de l’été, par exemple de nouvelles habitudes alimentaires, plus de sport, un peu de méditation, plus de rencontres familiales ou de vie sociale, il est temps de se féliciter de ces changements, de faire le point sur leurs bénéfices, et de prendre la résolution de les maintenir.

Si, par contre, les vacances ont été le terrain d’un laisser-aller sur le plan de son alimentation, sa santé physique, sociale ou affective, sa spiritualité, la rentrée est alors l’occasion parfaite pour amener les corrections nécessaires.

Pour entretenir son corps et son bien-être physique :
Manger mieux, et moins (découvrir l’art de la frugalité). Dormir plus, plus tôt (la mélatonine, connue pour gérer notre horloge biologique, réguler poids et vieillissement, est sécrétée uniquement la nuit, durant le sommeil). Reprendre le sport, se mettre à courir ou simplement décider de marcher chaque jour. Cesser de fumer (décider de remplacer chaque bouffée de tabac par une gorgée d’eau. C’est magique). Réapprendre à respirer (cohérence cardiaque, sophrologie). Se mettre au yoga.

Pour l’harmonie familiale :
Établir des temps d’échange en famille. Mettre en place de nouvelles règles de vie familiale où petits et grands ont leur place et sont mis à contribution. Se définir des objectifs communs, et se donner rendez-vous pour faire le point, accorder un soir par semaine à une séance collective autour d’une activité plaisante et consensuelle.

Pour gérer son retour au bureau : agrémenter son lieu de travail et le personnaliser. Mettre en place un rituel de partage entre collègues (café, lunch, after, au moins une fois par semaine). Dynamiser ses réseaux. Travailler son intelligence émotionnelle, dont nous savons aujourd’hui qu’elle intervient à hauteur de 70% dans les facteurs de réussite professionnelle. Apprendre à quitter le travail en fin de journée physiquement, mais aussi mentalement.

Nourrir son équilibre psycho-affectif :

Cultiver la bienveillance et l’empathie. Envers soi-même, et envers le Monde.
Se mettre au social, aider les autres permet de nourrir notre besoin de contribution. Méditer.
Se féliciter de ses accomplissements.
Apprendre une nouvelle langue, une nouvelle compétence, un nouvel art… L’apprentissage étant le premier outil de la neuro-plasticité.
Prendre conscience de ses besoins, et de ce que nous faisons pour y répondre.
S’éveiller et nourrir sa Spiritualité:  Méditer, se mettre au yoga, à la pleine conscience, lire, s’autoriser à errer en contemplant la nature, mettre en place des rituels de pardon et de gratitude, développer sa conscience écologique, découvrir le minimalisme…

Est-il possible de mener toutes nos résolutions à bien ?

Comme à chaque début de cycle, (nouvel an, anniversaire, rentrée, scolaire ou pro, ou simplement chaque lundi) nous avons, pour la plupart tendance à prendre des résolutions et à nous fixer un certain nombre d’objectifs, tous plus ambitieux les uns que les autres. Mais saurons-nous tous les respecter ? Arriverons-nous à tenir ces résolutions, et à les mener à bien ?

Pour cela, certains acquis ont fait leurs preuves et méritent d’être pris en compte :

1- la théorie des petits pas : pour grimper un escalier dont on ne voit pas le bout, il suffit de se concentrer sur la première marche. En effet, il est fort à parier que si les objectifs sont trop gros, ils seront vite abandonnés. Aussi, quelles que soient ses résolutions de rentrée, les découper en plusieurs petites étapes qui s’inséreront parfaitement dans notre feuille de route. Une étape à la fois, un pas à la fois.

2- la nécessité de se mettre des routines : les routines et autres rituels, même s’ils sont relativement mal perçus dans l’imaginaire collectif, notamment par leur association à l’ennui ou leur image de tue-l’amour, sont largement plébiscitées par les neurosciences. Le cerveau est naturellement résistant au changement, aussi, il est intéressant de le rassurer par des routines, des répétitions. Par ailleurs le changement est très energivore, tandis que les routines, elles, sont relativement économes en énergie mentale. Leur puissance et leur apport ont été prouvés dans des domaines aussi variés que le sommeil, l’alimentation, le sport, l’apprentissage etc, et elles sont donc à mettre en place pour encadrer chaque changement.

3- Chacune de nos résolutions, pour être menée à bien, se doit d’être concrétisée sous forme d’un objectif (ex : résolution = cette année je me mets au régime. Objectif = je commence un nouveau plan alimentaire avec pour objectif d’atteindre mon poids idéal en six mois !)

Chaque objectif a besoin de répondre à un certain nombre de critères qui, ensemble, sont résumées par l’acronyme S.M.A.R.T.

Spécifique (est-ce clair, concis, simple, quoi, quand, où, et avec quoi/avec qui). Mesurable (combien. Comment savoir que l’objectif est atteint, et comment le mesurer). Atteignable (je sais faire. Je peux faire. J’ai les moyens de faire. Je connais les étapes pour faire). Réaliste (logique, vraisemblable, les ressources, humaines financières ou logistiques sont à ma portée). Temporellement défini (quelle date de début, quelle date de fin, quelles étapes, est-ce compatible avec mon emploi du temps…).

La rentrée, scolaire, professionnelle, est un début de cycle. Et chaque début de cycle, est porteur de promesses, et de possibles. Certes, c’est le moment juste pour prendre des résolutions, et mettre en place des changements, réorganiser ce qui nécessite de l’être, mais c’est aussi une étape sur un parcours de Vie global. Abordons-la avec optimisme, et enthousiasme, faisons qu’elle soit séduisante, et apaisée. Et saisissons-la comme une opportunité de grandir dans la joie.

Excellente rentrée à tous.

Comment prendre soin de soi

 En pratiquant l’auto-empathie, la bienveillance envers soi-même, toujours s’aimer et se pardonner.
 En vivant le moment présent, sans rester agrippé à un passé qui est derrière soi et qui a fini de jouer son rôle dans notre vie, ou de vivre dans l’attente d’un futur qui ne dépend pas de nous. Juste l’instant.
 En se connectant à Soi, en créant le lien à soi : mes émotions, et ce qu’elles ont à me dire, mes besoins, réels ou déguisés, mes croyances, afin de les transformer de limitantes à ressources.
 En cherchant, dans tout ce qui advient, en soi et autour de soi, le cadeau, l’intention positive. L’univers n’a pas de mauvaises intentions. Tout ce que nous vivons à quelque chose à nous apporter, à nous enseigner.
 Enfin, en respirant, en prenant, consciemment, de profondes inspirations où l’on inspire l’amour pour soi, et de profondes expirations ou l’on expire l’amour pour les autres.

Les suggestions Lecture de Amel Sebti pour une rentrée orientée développement personnel

✅L’homme qui voulait être heureux, de Laurent Gounelle.
✅Transformez votre vie, de Louise Hay
✅les mots sont des fenêtres, de Marshall Rosenberg
✅imparfaits, libres et heureux, de Christophe André
✅Je pense trop, de christel Petit-Collin
✅Hector et les lunettes roses pour aimer la vie, de François Lelord
✅Les 4 accords toltèques, de Don Miguel Ruiz
✅Miracle Morning, de Hal Elrod

Adresse du cabinet :

Amel Sebti, thérapeute holistique, 35, avenue du 2 Mars. Quartier des hôpitaux, Résidence Lalla Habiba, 5ème étage, Casablanca

BYD a organisé avec succès le lancement de son nouveau modèle Seal U DM-i au sein de son showroom à
Ce maquillage glamour met l’accent sur les yeux avec un regard intense travaillé dans des tonalités marron glacé et une
L’Intelligence artificielle façonne le monde de demain. L’enjeu de sa maîtrise est fondamental. Aussi, faire de l’IA un moteur d’égalité
C’est dans le somptueux cadre de l’hôtel Conrad Rabat Arzana, que s’est tenu les 19 et 20 avril, le 4ème
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4