ado

Mon ado de 12 ans déteste le sport ; tous les sports ! A chaque rentrée, c'est le même bras de fer avec son paternel qui, contrairement à lui, est un véritable athlète. Inscrit à différents clubs, il y va à reculons et finit par abandonner... Comment l'amener à pratiquer une activité sportive ?

â–  Plusieurs raisons peuvent expliquer ce refus : certains enfants ne sont pas habiles sur le plan psychomoteur ce qui peut se traduire par un manque de souplesse ou de coordination. Cela n’empêche qu’ils aient des habilités ailleurs, hors du champ de la compétition et des sports d’équipe, qu’il faudra découvrir et valoriser. Obliger l’ado à faire du sport n’est pas la solution ; c’est plutôt une fenêtre ouverte sur les conflits. Mieux vaut être à l’écoute afin de déceler les raisons de son inertie. Première piste : considérer l’aspect corporel. Quelle est la corpulence de cet ado ? Certains enfants, pas assez robustes, vont se sentir diminués à côté de garçons costauds. Ils se sentent mal à l’aise et pas vraiment enclins à se mesurer sur le terrain de l’excellence de l’autre, celui du sport par exemple. On peut aussi faire des activités de nature physique sans que ce ne soit du sport en salle ou d’équipe pour autant. On peut bouger sur un mode qui ne soit pas obligatoirement formel ou organisé : laver une auto, faire du jardinage, faire du vélo, marcher… L’essentiel est de convaincre l’enfant de la nécessité de rester actif, de s’oxygéner. â– 

Nos remerciements à Samira Benjelloun, pédiatre.

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4