40,7% des migrants au Maroc sont des femmes

40,7% des migrants au Maroc sont des femmes, c’est ce que révèle le Haut-Commissariat au Plan dans son enquête nationale sur la migration forcée de 2021. Une étude menée auprès de 3 000 migrants répartis en 2 200 migrants régularisés ou en situation irrégulière et 800 réfugiés ou demandeurs d’asile. Les informations à retenir.
  • 40,7%, c’est le taux de femmes migrantes au Maroc
  • Les migrantes âgées entre 15 et 29 ans sont 39,4%, les 30-44 ans 48,2% et les 45-59 ans 10,8%. Une infime minorité (1,7%) est âgée de 60 ans et plus.
  • Elles sont 51,7% à être célibataires, 33,2%  à être mariées et 5,6% à être divorcées.
  • Au moment de l’enquête, 22,5% ont atteint le niveau d’enseignement supérieur. La part de ceux ayant le niveau secondaire qualifiant est de 23,5%, le niveau collégial 19% et le niveau primaire 17,2%, sans différence significative entre les hommes et les femmes. 16,4% de femmes migrantes n’ont aucun niveau d’éducation.
  • 89,3% des femmes migrantes sondées ont quitté leurs pays d’origine à partir de l’année 2010. Autre indication : près de 5,8% des migrants ont résidé au Maroc plus d’une fois, (6,5% des hommes et 4,8% des femmes). Les migrants arrivés au Maroc pour la première fois représentent 94,2%.
  • Le voyage des migrants du pays d’origine jusqu’au Maroc a coûté en moyenne 1 940 US dollars.
  • 51,7% des femmes sont entrées au Maroc par les aéroports et 38,2% ont traversé les frontières avec l’Algérie.
  • 41% des femmes migrantes ont quitté leur pays d’origine principalement pour des raisons liées à La guerre, l’insécurité et la persécution, 32,1% pour trouver un emploi ou améliorer leurs conditions de vie, et 11,4% pour l’éducation et la formation. Le regroupement familial (mariage ou rejoindre la famille) est la 4ème raison évoquée par 8,9% des femmes migrantes.
  • 44,5% des migrants (hommes-femmes) interrogés ont fait mention de difficultés rencontrées en cours d’émigration. Les principales difficultés nommément citées sont par ordre d’importance, le manque d’argent, suivi par l’épuisement physique dû à la marche, la faim et la soif, la violence physique et psychologique, le harcèlement sexuel ou le viol, l’arrestation et détention, et le refoulement, expulsion et déportation. 4,3% de femmes ont subi une grossesse ou un accouchement lors du voyage. 
  • , 37,7% des femmes migrantes au Maroc affirment être en situation irrégulière. 49,8% ont demandé l’asile et 47,3% la régularisation de leur situation.
BYD a organisé avec succès le lancement de son nouveau modèle Seal U DM-i au sein de son showroom à
Ce maquillage glamour met l’accent sur les yeux avec un regard intense travaillé dans des tonalités marron glacé et une
L’Intelligence artificielle façonne le monde de demain. L’enjeu de sa maîtrise est fondamental. Aussi, faire de l’IA un moteur d’égalité
C’est dans le somptueux cadre de l’hôtel Conrad Rabat Arzana, que s’est tenu les 19 et 20 avril, le 4ème
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4