240 appels pour signaler des violences reçus par la FLDF

Pendant le confinement, les femmes sont surexposées à la violence, comme alerte la Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF). Du 16 mars au 24 avril, ses cellules d’écoute ont reçu 240 appels de signalement de cas de violences. Un chiffre alarmant…

240 appels pour signaler des violences et 230 femmes victimes. C’est l’amer constat de la Fédération des ligues des droits des femmes en cette période de confinement engendrée par le Coronavirus (Covid-19). Dans un communiqué, la Fédération dresse un sombre tableau. En effet, en matière de suivi de la violence à l’égard des femmes, 541 actes de violence ont été enregistré, la violence psychologique représentant le taux le plus élevé avec 48,2%, suivie par la violence économique avec 33% et la violence physique, dont le taux a dépassé 12%, en plus de certains cas de violence sexuelle.
Selon des données recueillies, la violence conjugale représente 91,7% des formes de violence durant le confinement, suivie par la violence familiale (4,4%). Au cours de cette période, la Fédération indique avoir fourni, à travers le réseau Injad contre la violence basée sur le genre, 492 services répartis entre écoute, conseil et soutien psychologique, en plus de l’orientation, de l’intervention, de la coordination et de la coopération avec divers acteurs institutionnels et autres. Au vu de ces chiffres, la Fédération appelle les départements compétents à prendre des mesures urgentes afin d’éviter toute aggravation des violences faites aux femmes et renforcer les mesures prises.

(Avec Map)

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4