Le jeûne et ses excès

Les bienfaits du jeûne sur la santé physique, mentale et spirituelle sont immenses. Malheureusement, les excès commis en son nom sont aberrants, et versent dans la démesure pour combler les ”manques” de la journée.

Les vertus du jeûne sont incontestables. Cela a été prouvé scientifiquement et nombreux sont aujourd’hui les médecins et nutritionnistes qui préconisent le jeûne, même en dehors du contexte cultuel, pour « détoxifier  » l’organisme, évacuer le stress et se purifier des pollutions de la vie quotidienne et de la surabondance de nourriture. Ramadan peut être aussi le bon moment pour prendre conscience des fortes relations entre alimentation et santé. C’est aussi le mois où l’on doit perdre du poids (surtout plus de masse grasse que de masse musculaire), où l’on peut réduire l’hypertension artérielle et les douleurs arthrosiques, les troubles cutanés du psoriasis, où le foie peut se ”dégraisser”, le diabète de type II peut s’améliorer et les problèmes digestifs ou respiratoires diminuer. Dans les faits, le jeûneur se jette sur la nourriture, et consomme, en un laps de temps relativement court une grande quantité des mets, riches en gras, en sucres raffinés et en lipides. …“Du lever au coucher du soleil, le cerveau migre pour aller s’installer dans l’estomac !  Après le coucher du soleil, heure du moghrab, le cerveau n’a plus qu’une mission : satisfaire ses fantasmes alimentaires !”, notre la sociologue Soumaya Naâmane Guessous. Des nutritionnistes ont constaté qu’en moyenne une femme consomme 3000 calories (contre 2000 en temps normal) et un homme 5000 Cal (contre 2500 en temps normal).  Résultat : le foie est soumis à rude épreuve. Il est ainsi contraint d’augmenter ses capacités métaboliques pour faire face à ce débit extrêmement élevé. Plus grave encore, ces calories transformées en gras peuvent conduire à une stéatose hépatique, autrement dit le ”foie gras” responsable de fatigue chronique avec toutes les autres conséquences des déficits immunitaires. Et l’on sait aujourd’hui que le gras en excès est cancérigène.

Mangez équilibré

Le jeûne est une thérapie de désintoxication efficace. Il est idéal pour les personnes en surcharge pondérale. Pendant le jeûne, la graisse est utilisée, ce qui facilite la perte de poids”, rappelle la nutritionniste Dr Meryem Khaled. Manger équilibré et veiller à la qualité de son alimentation au détriment de la quantité sont la clé pour une meilleure santé globale. Pour ce faire, les nutritionnistes conseillent de manger des aliments à digestion lente comme le blé, la semoule et le riz et les aliments riches en fibres, et des fruits et légumes. Les dattes et les fruits secs (amandes, figues) aux lieux et places de la chebbakia ou de sellou (à consommer avec parcimonie si on n’arrive pas à s’enpasser, et un jour sur trois). En règle générale, l’alimentation doit comprendre chacun des cinq groupes d’aliments essentiels dont le corps a besoin, à savoir les fruits, légumes, viande/ poulet/poisson, pain/céréales et produits laitiers. L’hydratation est tout aussi importante. Boire dès la rupture du jeûne et en abondance, tout au long du soir permettra d’hydrater son corps. 

Les grillades seront privilégiées. Les soupes à base de légumes sont bénéfiques pour l’organisme et la variation des menus est essentielle. Trois repas sont à respecter : ftour, dîner et shour. Les nutritionnistes conseillent de ne pas faire l’impasse sur ce dernier repas et d’y consommer des liquides comme des produits laitiers, des sucres lents, des fruits frais pour les vitamines et des dattes pour permettre au transit intestinal de fixer l’eau et éviter ainsi la constipation. “L’erreur à éviter et de mêler ftour et dîner. C’est la meilleure façon de prendre des kilos inutiles tout en maltraitant son organisme. Alors on commence léger, par un verre d’eau à température ambiante, et on attend quelques minutes avant de prendre une soupe avec quelques dattes ou noix. On fait une petite pause de dix minutes et on enchaîne avec un jus de fruits, un oeuf ou des toasts au fromage. Et on termine par une boisson chaude. Faites aussi l’impasse sur les pâtisseries et les sucreries qui coupent la faim en masquant la véritable faim”, conseille Yousra Moustafid, diététicienne. 

Au fond le jeûne du Ramadan peut être l’occasion de prendre en charge sa santé physique et mentale, mais il peut avoir à l’inverse des effets néfastes sur la santé du corps lorsqu’est associé au jeûne une suralimentation néfaste pour l’organisme. “S’il est essentiel de bien manger le soir avant de se coucher, cela ne signifie pas « trop manger » car c’est paradoxalement durant le mois de Ramadan que les mauvais comportements alimentaires sont les plus en augmentation au lieu d’être en chute libre”, constate Dr Khaled. En un mot, il faut éviter les excès et varier la nourriture pour fournir à l’organisme les apports dont il a le plus besoin.

 

Conseils

  1. Avant la rupture du jeûne, exercez une activité physique de façon modérée en évitant de s’exposer au soleil (périodes dangereuses en milieu de journée). Après la rupture du jeûne, soit 2 h après un ftour léger est la bonne période. Évitez de dépasser vos capacités physiques.  
  2. Les personnes fragiles ou atteintes d’une maladie chronique ne doivent pas se lancer dans le jeûne. Il faut absolument suspendre cette pratique si cela risque d’aggraver la maladie ou retarder la guérison.
  3. Les personnes présentant certaines affections doivent obligatoirement consulter leur médecin avant de songer à jeûner.
  4. Gardez une durée de sommeil suffisante. 
  5. Ne mangez pas trop le soir, ni trop rapidement.
La première étape de la Série européenne de qualification junior (JQS) de la World Surf League (WSL) 2024, le Morocco
Fini le célibat ! Vous avez trouvé l'élu(e) de votre cœur, peut-être même avez-vous déjà organisé vos fiançailles. Maintenant, place
Tout comme les préparatifs du mariage, les enterrements de Vie De Jeune Fille et de Garçon (EVJF et EVG) sont
L'institution du mariage a toujours revêtu une importance capitale. Au fil du temps, cette sacralité a évolué, s'adaptant aux bouleversements
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4