Le sexe après l’accouchement

Après l’accouchement, faire des galipettes est le cadet de nos soucis. Entre la fatigue physique et mentale, le bébé et les galères du quotidien, le désir est aux abonnés absents. Pour retrouver le chemin du plaisir, suivez le guide !

Dur dur de penser au sexe après l’accouchement! Le constat est véridique, indéniable et commun à un bon nombre de femmes qui ont donné la vie. Aussi, on déculpabilise ! La tête n’y est pas, tandis que le corps, meurtri, se remet tout doucement de ces 9 mois de grossesse avant la délivrance, la naissance de ce merveilleux petit être. Une épreuve, belle bien sûr, mais aussi éreintante pour la femme, le couple. “C’est tout à fait normal de ne pas avoir envie de faire l’amour les premiers jours après l’accouchement, et ce, pour quatre bonnes raisons : la douleur due à la cicatrisation de la césarienne ou l’épisiotomie s’il y en a eu (voie basse), les saignements, l’attention orientée, dirigée, et captivée vers le bébé, et l’envie, évanouie”, comme l’explique le Pr Chafik Chraïbi, gynécologue et obstétricien à Rabat. “Nombreux sont les éléments qui perturbent également le cheminement vers le plaisir”, appuie Aboubakr Harakat, sexologue, psychologue clinicien et psychothérapeute à Casablanca. “Car votre grossesse était-elle désirée? S’est-elle bien déroulée ? Quel a été le comportement de votre partenaire durant ces 9 mois ? Comment avez-vous vécu l’accouchement ? Etc.”, interroge le spécialiste, avant d’indiquer qu’une femme ayant eu une césarienne pourra reprendre une activité sexuelle plus tôt que celle ayant eu un accouchement par voie basse. Néanmoins, tout dépend de la manière dont s’est passé l’accouchement en soi. Parmi les obstacles au plaisir, il y a aussi  les hormones, totalement chamboulées, comme le rappelle le Pr Chraïbi. “L’augmentation de la prolactine, favorisant la lactation, et la diminution d’œstrogène, engendrent une perte de l’appétit sexuel”, développe-t-il.

Sexy lady

Après ce petit tour d’horizon, il est temps de dépasser ses freins. “Cela commence par une réconciliation avec son corps”, soutient Aboubakr Harakat. Comment ? Tout simplement en prenant soin de soi et en se regardant dans un miroir. On pense body positive et on porte un autre regard sur ses vergetures et rondeurs. Bref, on se trouve belle ! Car ok, on a pris quelques kilos, et alors ? On va les perdre si on le souhaite ou les garder car au final, ils nous vont bien, yek ? Bref, il faut toujours avoir en tête que les femmes fatales sont celles qui se sentent bien dans leur peau. Donc, on change absolument de mood ! Côté corps, on pense rééducation du périnée pour augmenter la tonicité du vagin, ce qui amplifiera notamment les sensations lors des préliminaires ou de l’acte. Le partenaire joue un rôle important dans ce chemin vers la sexualité. “Malheureusement, les hommes combinent souvent désir et pression psychologique. Ils ne savent pas (encore) à la fois désirer et ne pas mettre leur compagne sous pression. Au contraire, ils doivent être compréhensifs et calmes, patients et bienveillants”, assure Bernard Corbel, psychothérapeute et sexologue. Un avis partagé par Aboubakr Harakat. “Un époux doit aider et soutenir sa compagne. Car si une femme se réveille chaque nuit pour s’occuper de son bébé, comment peut-elle retrouver du plaisir ? Elle est crevée.” Et d’ajouter : “Une femme qui a un nouveau-né, ne va pas répondre du premier coup aux désirs et appels de monsieur ! Ce dernier doit la stimuler, positivement, non pas sur le plan sexuel mais physiquement, en lui renvoyant une image positive d’elle-même, en lui glissant un mot doux et en la regardant avec amour.”

Retrouver l’appétit sexuel

L’intimité du couple est un socle. “Un couple n’est véritablement un couple que dans la mesure où il a, certes des objectifs communs, une vision de la vie, une cohabitation, un partage de l’existence, mais aussi, s’il partage la tendresse nécessaire, le plaisir d’être ensemble et, en tant qu’adultes, généralement, un désir sexuel réciproque. Vous savez, on passe du couple amoureux au couple de parents”, interpelle-t-il. Aussi, pour lui, il faut réveiller la flamme fragile du désir sexuel. “Il est temps de penser à des modes de sexe divertissants, entre câlins et jeux sexuels, attouchements et caresses réciproques. C’est peut-être aussi l’occasion d’acheter quelques petits romans ou nouvelles érotiques, ainsi que quelques cadeaux comme de la lingerie ou des gadgets pour rire ensemble et s’amuser du sexe”, détaille-t-il. En d’autres termes, détendre l’atmosphère pour mieux se rapprocher !

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4