Le Morocco Mall Junior Pro Casablanca revient en mai pour sa troisième édition

Le Morocco Mall Junior Pro Casablanca, première étape des Junior Qualifying Series (JQS) de la World Surf League (WSL) Europe en 2024, sera de retour du 22 au 26 mai sur la plage d'Ain Diab, à Casablanca.

C’est la troisième fois que les meilleurs surfeurs européens et marocains de moins de 20 ans débuteront leur saison sur les vagues fun d’Ain Diab. Forts du succès des deux éditions précédentes, tous sont impatients de retourner au Maroc pour raviver les rivalités qui animent le circuit junior. Cet événement très compétitif représente une chance inestimable pour les surfeurs locaux de perfectionner leurs compétences et de se mesurer aux meilleurs surfeurs européens.

Annette Gonzalez Etxabarri (EUK), vainqueure en 2023 et qui a décroché son premier titre junior européen la saison passée, reviendra à Casablanca dans l’espoir de remporter une quatrième victoire lors de cet événement. Elle tentera également de conserver le titre européen au sein de sa famille pour une cinquième année consécutive après trois années dominées par sa sœur aînée Janire Gonzalez Etxabarri de 2020 à 2022.

Toutefois, la jeune Basque fera face à de nombreux concurrents, y compris de jeunes marocains plein d’espoir, désireux d’imiter la star locale Ramzi Boukhiam (MAR), qui a récemment passé le Cut de mi-saison sur le Championship Tour (CT) et est assuré de rester au sein de l’élite mondiale la saison prochaine. La meilleure compétitrice marocaine Lilias Tebbaï (MAR), désormais trop âgée et passée sur les Qualifying Series (QS), laissera place à Ranya Squalli (MAR) qui prendra la tête de l’offensive locale lors de sa troisième participation à l’événement de Casablanca.

Le tableau masculin promet d’être plus disputé et assurera l’émergence d’un nouveau vainqueur, les deux derniers champions ayant rejoint le QS. L’Allemand Tim Elter, vainqueur en 2023, n’a pas vraiment su tirer parti de son succès à Casablanca, mais il a récemment réalisé l’un des plus grands exploits de sa jeune carrière en se qualifiant pour les prochains Jeux Olympiques de Paris 2024, qui auront lieu à Tahiti pour les épreuves de surf. Mohammed Reda Manouar (MAR) et Ayman Gougali (MAR) porteront les espoirs locaux, épaulés par une douzaine d’autres Marocains prêts à défier les meilleurs surfeurs européens sur leur propre terrain.

La World Surf League maintient une longue tradition d’organisation d’événements de surf professionnel au Maroc, bénéficiant ainsi aux athlètes des régions Afrique et Europe. Avec de précédentes étapes sur le QS et JQS, les surfeurs de ces deux régions ont l’opportunité de concourir, d’accumuler des points et de remporter du prize money, visant une qualification pour les Challenger Series (CS) ou les Championnats du Monde Juniors (WJC).

Les éditions précédentes à Casablanca et Taghazout ont vu la participation de compétiteurs du monde entier et principalement d’Afrique et d’Europe. Encouragés par ces initiatives, les surfeurs marocains comme Redouane Regragui (MAR) et Aboubakar Bouaouda (MAR) ont également pris part à des compétitions internationales telles que le Cape Town Surf Pro et le SA Open of Surfing en Afrique du Sud.

Le nouveau siège Bosch va réunir sous un même toit les activités commerciales clés de Bosch au Maroc, en accueillant
Pour cette saison, le menu se fait rafraîchissant pour une délicieuse mise en bouche. C’est ce que nous propose Aïssam
Dans le domaine des relations amoureuses, les conseils pullulent quant à la meilleure façon de gérer les conflits. L'un d'eux,
Depuis son implantation en 1943, L'Oréal Maroc a transformé le secteur de la beauté au Maroc grâce à son engagement
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4