Laila Ouachi : “Nous allons poser la première pierre du premier village SOS d’enfants de la Région”

L’esprit solidaire est omniprésent dans l’épreuve. Pour ses 10 ans, Sahraouiya va plus loin en accompagnant un projet d’envergure. Laila Ouachi nous en dit plus.

Pour fêter ses dix ans, Sahraouiya déploie des moyens pour rejoindre la mission de son partenaire social, SOS Villages d’Enfants Maroc et participer, à travers des actions concrètes, à la collecte de fonds pour la construction du premier Village SOS à Dakhla et le sixième au Maroc. Laila Ouachi, présidente de l’association Lagon Dakhla nous livre dans cette interview le bilan des 10 ans de Sahraouiya et les engagements solidaires de ce raid 100% féminin.

Quel bilan dressez-vous des 10 ans de Sahraouiya ?

Je me dois d’abord de parler d’un bilan purement sentimental et humain. En Dix ans, ce sont plusieurs centaines de femmes qui ont participé à Sahraouiya. Différentes cultures et nationalités ont porté la voix de l’entraide, de la solidarité et du dépassement de soi. Plusieurs centaines de femmes du monde entier ont également participé à la promotion de cette magnifique destination : Dakhla, ainsi que sa Région. Ces femmes, très nombreuses, sont devenues au fil des ans, des ambassadrices de Sahraouiya, mais aussi et surtout du Maroc.
Au cours de ces 10 années, nous sommes fiers d’annoncer que grâce à la générosité de nos participantes, partenaires et supporters, Sahraouiya a soutenu financièrement un total de 90 associations œuvrant pour les droits des femmes, la santé, le bien être des femmes et la protection des enfants et le développement durable. Ces actions de bienfaisance ont contribué à un total de dons, s’élevant à plus de 1 186 032

Pourriez-vous nous citer l’un des moments qui vous a le plus marqué depuis le début de    cette manifestation ?

Il y en a eu plusieurs, chaque année apporte son lot de surprise et d’émotion. Mais je n’oublierai jamais la rencontre avec Aicha Ech-Chenna et notre premier échange autour de Sahraouiya qui était à ses début. Je souhaitais qu’elle soit la marraine de la compétition. Ce qui a suivi est l’une des plus belles réalisations de Sahraouiya. Non seulement Mama Aicha avait accepté mais elle tenait, parfois malgré sa maladie, à être avec nous, encourager les participantes et défendre différentes causes. Elle voyait dans Sahraouiya un combat pour des nobles missions et considérait que toute femme dans le monde est une Sahraouiya, d’une manière ou d’une autre car elle mène ses propres combats quotidiennement et a souvent besoin de se dépasser. C’est pour cela que Aicha Ech-Chenna restera à jamais la marraine de Sahraouiya. Sa présence à nos côtés constituait donnait des ailes aux participantes et encourageait les équipes organisatrices dans leurs missions quotidiennes. Cette présence, tant aimée, nous manque cruellement aujourd’hui, mais Mama Aicha restera à jamais dans nos cœurs.

Quel est l’événement le plus important que vous avez prévu pour célébrer les 10 ans  de Sahraouiya ?

Cette année, un énorme projet que nous soutenons, qui nous tient beaucoup à cœur  et qui est porté par notre partenaire social va être concrétisé : Un centre SOS Villages d’Enfants à Dakhla ! Ce sera le sixième village au Maroc et le premier dans la Région Dakhla Oued Eddahab ! Nous mobilisons nos efforts pour aider SOS Villages d’Enfants à réaliser cet énorme projet, très important, surtout après le séisme qui a frappé le Maroc et qui a fait beaucoup d’orphelins. Appel aux dons, soirée de gala et collecte de fonds seront au rendez-vous. Nous poserons la toute première pierre du tout premier village de la Région et sommes tellement fiers du magnifique travail réalisé par notre partenaire social SOS Villages d’Enfants. Cette année, nous créons également des moments de joie et de partage entre les participantes et différentes associations de protection de l’enfance locale à Dakhla, en invitant les enfants à vivre avec nous une journée entière.

 

 

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4