“Biais inconscients, ces stéréotypes qui font mauvais genre”: une conférence sur l’empowerment féminin

We4She, réseau associatif pour l’empowerment féminin, a organisé, hier à Casablanca, une conférence sous le thème :  “Biais inconscients, ces stéréotypes qui font mauvais genre” avec la participation de Najat Vallaud-Belkacem et Maxime Ruszniewski.
Cette rencontre a permis de mettre en lumière les défis posés par ces biais cognitifs qui influencent de manière subtile, mais profonde, nos perceptions et nos interactions sociales et professionnelles, et de proposer des solutions permettant de les combattre et d’en atténuer les effets.

La conférence a compris une table ronde modérée par Salma Bennani et Ouns Lemseffer, membres du bureau de We4She, qui ont orienté les échanges autour de ces obstacles invisibles qui perpétuent les inégalités de genre dans tous les secteurs de la société, et des nécessaires changements institutionnels et comportementaux à même de les invalider.

Pour des débats de haute tenue, We4She a convié, dans le rôle de Keynote Speakers, deux éminentes personnalités qui bénéficient d’une grande expérience et d’une ample connaissance des questions féminines et des problématiques liées à l’égalité des genres.

Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre française des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement, ancienne ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, directrice du programme Égalité femmes hommes et politiques publiques à Sciences Po. Elle apporte une perspective enrichie par son expérience au plus haut niveau de la gouvernance, ainsi que par son engagement continu en faveur de l’égalité des genres.

Maxime Ruszniewski, CEO de Remixt, membre du Haut Conseil français à l’égalité, ancien conseiller au ministère français des Droits des femmes et auteur du “Petit manuel du féminisme au quotidien” (éd. Marabout). Son travail en matière de politiques de genre et son approche pratique du féminisme au quotidien ont enrichi la conférence par des insights précieux et des recommandations concrètes pour les participants.

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4