Festival des musiques sacrées de Fès : les temps forts du weekend

Placée sous le thème "La Quête de l'Esprit Al-Andalus", La 27ème édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès a démarré le 24 mai avec un spectacle époustouflant institulé "Zyriab et la cinquième corde". Le samedi, Sami Youssef a envoûté avec sa musique et ses paroles le public de Bab Makina.
Vendredi soir, l’ancienne porte monumentale du Palais Royal, Bab Makina a accueilli la création d’ouverture : « Zyriab et la cinquième corde », évocation du poète et musicien mythique de l’épopée andalouse, Abou Al-Hassan Ali Ibn Nâfi, dit « Zyriab ». Porté par une scénographique spectaculaire et des projections de lumière, ce voyage aux sources d’inspiration de la musique andalouse a réuni des artistes venus d’Ouzbékistan, d’Iran, de Syrie, d’Inde, d’Espagne, d’Egypte, d’Italie, d’Arménie, de France et du Maroc.

Sur la scène emblématique de la place Bab Al Makina, le spectacle a mis en lumière la cohabitation andalouse, avec la participation d’artistes prestigieux du Maroc et du monde entier. Le comédien Rabie Katti, la chanteuse Sanaa Maharathi, le spécialiste de la musique soufie Saïd Belcadi, ainsi que l’Ensemble Haïdouss d’Oulmès ont magnifié la performance, accompagnés par des danseurs renommés. La musique, incarnée par «Lothar» de Omar Boutmazzoukhtet le «Oud» du musicien Smadj, le guitariste et compositeur de flamenco Juan Carmona, et l’Ensemble Madalena, Chœur populaire féminin des Pays- d’Oc dirigé par Manu Théron, a ajouté une dimension envoûtante à l’événement.

Le travail scénographique et les mappings ont créé une ambiance saisissante, mêlant sobriété, couleurs, calligraphie et mosaïques. Les jeux de lumière projetés sur les murailles et les vestiges de la place Bab Al Makina ont donné vie à cette fresque historique.

Le second temps fort de ce weekend a été incontestablement le concert animé par Sami Youssef. Devant une salle archi-comble,  le chanteur et compositeur a offert à un public survolté une performance où la profondeur spirituelle s’est  marié dans un bel ensemble  avec la magie de Bab Al Makina. Les spectateurs ont découvert à cette occasion de nouvelles compositions créées avec d’incroyables musiciens de flamenco ainsi qu’avec Nabila Maan, Ismaïl Boujida et l’Espagnol Moro Errayel.

C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
Emirates compte faire don de milliers de sacs à dos pour enfants fabriqués à partir de matériaux d'avions recyclés. Ces
S’étend sur près de 500 m² , le premier Flagship Store Puma offre une vaste gamme de produits, allant des
Les enjeux de l’IA en Afrique est au cœur du forum de haut-niveau organisé par Ai Movement-UM6P en partenariat avec
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4