Boxe : Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri en route pour le JO 2024 ?

Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du 01 au 12 mars 2024 à Milan. L’enjeu ? Décrocher un ticket pour les JO de Paris 2024.

Près de 248 boxeurs du monde entier sont attendus aux Jeux Olympiques prévus du 26 juillet au 11 août 2024 à Paris. Dans le détail, 124 hommes et 124 femmes. Même si certain.e.s ont déjà obtenu leur place, d’autres luttent encore pour récupérer ce précieux sésame. C’est le cas des Marocaines Oumayma Belahbib (catégorie 66 kg) et Laela El Ksiri (57 kg). Malgré leur expérience et leurs qualités sportives, elles ont échoué au Tournoi de qualification olympique (TQO) continental organisé en septembre dernier à Dakar. Le tirage au sort a été impitoyable. Dès les huitièmes de finale, elles se sont retrouvées face à l’Algérienne Imane Khelif, vice-championne
du monde (66kg) et la Congolaise Marcelat Sakobi Matshu (RDC), championne d’Afrique (57kg). Pour autant, leur mental n’a pas failli. Dans leur viseur désormais, le Tournoi de qualification olympique (TQO) mondial programmé du 01 au 12 mars 2024 à Milan où deux places par catégorie sont en jeu pour les JO 2024.

“Je ne lâcherai pas”, lance Oumayma Belahbib. “Depuis toute petite, je fais du sport de combat. Je suis passée du Kick-boxing à la boxe pour les JO, car le premier n’est pas reconnu comme sport olympique alors que le second oui ! Les Jeux, c’est un rêve !” “Même si j’ai participé à ceux de Tokyo en 2021, je compte bien réitérer cette formidable expérience !”, prévient-elle. En 2021, Oumayma Belahbib était également le porte-drapeau, aux côtés du surfeur Ramzi Boukhiam, de la délégation marocaine. Au compteur de cette pugiliste de 27 ans, de nombreuses médailles comme l’Or lors des championnats d’Afrique (2017), le Bronze aux Jeux africains à Rabat (2019) ainsi qu’aux Jeux méditerranéens à Oran (2022) ou encore l’Argent aux Jeux panarabes à Alger (2023). Quant à Laela El Ksiri, elle est actuellement n°2 au classement pro (France) qu’elle a intégré en 2021. Avant, elle évoluait dans la section amateur où elle faisait partie
des trois meilleures boxeuses françaises. “Les JO seraient une très belle manière de finir ma carrière”, confie cette sportive de 37 ans, également coach sportive et mère de famille. “Ce serait aussi une magnifique opportunité de représenter le Maroc dans mon pays de naissance, la France.” Pour l’heure, place à l’entraînement et à la concentration. Focus : Milan ! 

Ghizlaine Badri Lahlou est curatrice et commissaire d’exposition de “Révélation de l’âme”, la nouvelle exposition de Rajae Lahlou à la
L’intimité du couple pendant le mois sacré est négligée. On croit bien à tort que spiritualité et sexualité ne peuvent
L’Atelier Saveurs nous propose pour ce Ramadan de belles recettes, inspirées d'une cuisine de grand-mère, pour sublimer la table
Dévoilé officiellement le 1er avril dans les rues de Casablanca le 1er avril, Yango Navigation promet une transformation radicale des
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4