Amina Benkhadra : “Le Maroc a réalisé des avancées majeures en matière des droits de la femme”

La promotion des droits des femmes et leur autonomisation économique sont au cœur des préoccupations du RNI. C’est en substance quelques éléments saillants de l’intervention de Amina Benkhadra, présidente de la Fédération nationale des femmes du Rassemblement national des indépendants RNI.

Le Sommet de la femme RNIste vise à mettre en exergue les acquis réalisés par le RNI en matière des droits de la femme, dont l’autonomisation économique. A cet égard, Amina Benkhadra, présidente de la Fédération nationale des femmes du RNI, a tenu à rappeler dans son intervention que le choix de la thématique de ce sommet s’inscrit en droite ligne de la vision du parti qui œuvre à garantir la participation effective de la femme dans tous les domaines. Le RNI, a-t-elle souligné, a placé les questions de la femme au cœur de ses préoccupations, ce qui a contribué à l’émergence de compétences féminines aux niveaux local et national. “Nous insistons encore une fois sur l’obligation de la participation intégrale de la femme marocaine dans tous les domaines. Depuis sa création, le parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) a placé la femme marocaine au centre de ses intérêts que ce soit au Maroc ou dans le monde”, a-t-elle précisé.

Dans ce sens, la présidente de la Fédération a mis en avant l’importance des organisations parallèles du parti, en particulier les organisations féminines et de jeunesse, pour renforcer les compétences de la femme Rniste.“Toutes les composantes du parti sont à l’écoute du citoyen en vue de relever tous les défis et réaliser le développement global escompté”, a-t-elle ajouté, indiquant que ”la stratégie de la Fédération vise à renforcer les compétences de la femme Rniste à travers l’organisation de caravanes médicales et ateliers sur l’utilisation des nouvelles technologies, en plus de l’accompagnement des femmes en milieu rural et le renforcement des liens avec les Marocains du monde.”

Amina Benkhadra a rappelé dans son intervention que son parti a organisé plusieurs actions afin de renforcer les capacités de la femme marocaine. Ces activités ont porté sur le renforcement de la participation de la femme dans la vie politique, la parité et la lutte contre les violences faites aux femmes. Le RNI a également organisé des caravanes médicales aux quatre coins du Royaume pour l’accompagnement des femmes dans la gestion de la pandémie du Covid-19 et initié des activités au profit des femmes marocaines résidant à l’étranger.

La présidente de la Fédération nationale des femmes RNIste a par ailleurs déploré le “faible” taux de représentativité des femmes dans le monde de l’emploi en Afrique du Nord et dans les pays arabes, où seulement 18% à 25% des femmes sont actives, contre une moyenne mondiale de 45%. Et alors que les questions de l’égalité, des salaires, de la violence, et de l’équilibre entre le travail et la famille continuent à se poser dans un grand nombre de pays, “le Maroc a réalisé plusieurs avancées et a acquis une longue expérience de plusieurs années dans la consolidation des droits de la femme, et ce grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi qui a veillé, depuis son accession au trône à renforcer la place de la femme marocaine dans les différents domaines”, a-t-elle conclu.

 

Bouchra Benchekroun, nutritionniste psychothérapeute, nous livre ses précieux conseils pour un Ramadan sain.
L'institut Cervantès revient avec son joli programme ramadanesque de concerts tout au long du mois. Détails.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4