Visa for music : Cinq chanteuses à (re)découvrir absolument !

La quatrième édition de Visa for music revient du 22 au 25 novembre à Rabat avec un riche programme. Conférences, ateliers de formation, hommage et concerts sont au menu de ce rendez-vous devenu incontournable pour les professionnels de la musique d’Afrique et du Moyen-Orient. Parmi la panoplie d’artistes prévus, de jeunes chanteuses pleines de talent. Zoom sur cinq d’entre elles.

Jihane Bougrine – Maroc

Dès son plus jeune âge, la Marocaine Jihane Bougrine s’est prise de passion pour la musique et n’a pas lâché jusqu’à ce que son rêve devienne réalité. Et en 2014, après avoir croisé le chemin du rappeur marocain Don Bigg, elle sort son premier album « LooN Bladi ». Un disque qui mêle des rythmes reggae, soul et rock folk, le tout ponctué de touches d’instruments fétiches au Maroc tels que le bendir, le oud et la derbouka.

https://www.youtube.com/watch?v=uJ3d3vOTTXU&feature=youtu.be

Showcase le 25 novembre à 18h30 à la salle Renaissance

Khansa Batma – Maroc

La Casablancaise Khansa Batma est une rockeuse unique dans son genre au Maroc. Cette jeune femme a grandi dans une famille de musiciens : son père Mohamed Batma, faisait partie du groupe Lemchaheb, ainsi que sa mère, Saida Birouk. Dès l’adolescence, elle commence alors, tout naturellement, à chanter en reprenant quelques titres connus. Et au fils des années, la jeune marocaine est passée ainsi de la musique orientale-marocaine à des reprises occidentales et marocaines, et enfin au rock radical. Son timbre de voix est exceptionnel…

Showcase le 25 novembre à 23h à la salle Renaissance

Ghalia Benali & le collectif de jazz Mâäk – Tunisie

Ghalia Benali est chanteuse, auteure, compositrice, ainsi que danseuse et actrice. En résumé, une artiste aux multiples casquettes née à Bruxelles et qui a grandi au sud de la Tunisie. La prestance et le talent de la jeune femme ne peuvent que séduire le public qui suit ses nombreux projets comme « Mw’Soul » (connexion). Ce projet s’inspire des événements qui ont touché le monde arabe et marque également le début de sa collaboration avec le collectif de jazz Mâäk, dirigé par le trompettiste et ami de longue date, Laurent Blondiau. Dans ses chansons, se côtoient à la fois ses propres textes et ceux de jeunes poètes arabes. Des paroles résonnantes renforcées par l’oud, les tambours et les percussions.

https://www.facebook.com/Ghalia.Benali/videos/1151591424889131/

Showcase le 24 novembre à 18h30 à la salle Renaissance 

Yüma – Tunisie

Yüma, c’est le nom du duo composé de deux auteurs-compositeurs tunisiens qui sont Sabrine Jenhani et Ramy Zoghlemi. Dès sa formation, le binôme s‘est distingué par des mash-up originaux de chansons populaires orientales et occidentales comme « Stand up » de Hindi Zahra. Depuis, leurs créations des plus atypiques s’inscrivant dans un registre de musique world/alternative aux influences ethniques. Les deux jeunes font partie de cette génération d’artistes à part en Tunisie qu’il faut suivre sans hésiter !

Showcase le 23 novembre à 22h30 au club café de la Renaissance

Sama’ – Palestine

Sama’ est l’artiste emblématique de la communauté underground palestinienne. C’est la première DJ à avoir importé le mouvement Techno à Ramallah. Pianiste depuis son jeune âge et lauréate en ingénierie audio et de production musicale à Londres, elle commence à mixer en 2006, avant de produire sa propre musique en 2010. Cette artiste électro, techno, house et deep house, développe un univers unique aux forts accents berlinois.

Showcase le 23 novembre à minuit au Dhow

 

Au moins 1500 morts en Turquie et en Syrie suite à deux violentes tremblements de terre dqui ont frappé ces
Après avoir fait un tabac aux États-Unis et plus tard en France, le concept de la cure de jus ou
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4