Un engagement durable

Le prix “Terre de Femmes” a mis en lumière le combat de ces Marocaines qui s’engagent chaque jour pour changer le monde. Avec elles, la Fondation Yves Rocher œuvre pour une écologie solidaire, essentielle à la biodiversité, et pour atteindre les objectifs du millénaire définis par les Nations unies en faveur des femmes.

Fondation Yves Rocher, pour une empreinte positive

La Fondation Yves Rocher – Institut de France, créée en 1991 à l’initiative de Jacques Rocher, mène des actions concrètes autour de la biodiversité végétale afin de transformer notre lien à la planète.
Aujourd’hui, la Fondation Yves Rocher s’engage à travers quatre programmes : le prix “Terre de Femmes”, l’opération “Plantons pour la planète”, le mécénat photographique et des projets d’expertise botanique.

Le prix “Terre de Femmes”

Le Prix “Terre de Femmes” est remis chaque année en France et dans huit autres pays, dont le Maroc. Il a pour objectif de mettre à l’honneur les femmes qui agissent au quotidien en faveur de l’environnement, et de mettre en lumière leur engagement pour qu’il serve d’exemple, qu’il ouvre des voies… Pour sa sixième édition au Maroc, qui s’est tenue à Marrakech le 7 février dernier en présence de Claude Fromageot, directeur de la Fondation Yves Rocher, “Terre de Femmes” a récompensé trois Marocaines pour leur engagement et l’originalité de leur initiative à la fois écologique et solidaire.  Le premier prix est revenu à Khadija Bikerouane, le deuxième à Zineb Bennis, et le troisième a été remis à Roqaya El Boudrari.

En 13 ans d’existence, le prix “Terre de Femmes” a récompensé 325 femmes dans 50 pays. à chacune de ces pionnières, cette reconnaissance a donné le coup de pouce qui peut tout changer, le coup de projecteur qui facilite l’action pour qu’elles puissent rester des femmes socialement intégrées et écologiquement engagées !

Les lauréates de la 6ème édition

Khadija Bikerouane est la présidente de l’association “Afoulki”, créée en 2003, qui œuvre pour le développement de l’éducation, de la lutte contre l’illettrisme et de la condition de la femme en milieu rural, dans la province d’Essaouira. Forte de cette expérience, l’association a créé un centre rural socioculturel destiné aux femmes seules, souvent sans revenus et sans aide particulière. Elles peuvent bénéficier d’une formation à travers les différents ateliers de fabrication artisanale de produits locaux prévus dans le centre (cuiseurs autonomes, objets à partir de matériaux de récupération, fromage, miel…). Les bénéfices issus de la vente reviendront aux femmes bénéficiaires du projet.
Zineb Bennis est engagée au sein de l’association “Bahri”, qui organise des opérations de nettoyage des plages à travers le Maroc afin de sensibiliser les jeunes à la protection de l’environnement, et celle du littoral en particulier. “Bahri” a également mis en place un vaste projet qui valorise le travail de collecte des déchets, ingrat et non reconnu jusqu’alors, exercé par des milliers de chiffonniers à travers le pays. Le but, à terme: structurer ce métier à l’échelle nationale de façon plus efficace et écologique, et offrir des conditions de travail acceptables et une reconnaissance sociale aux personnes qui l’exercent.

Roqaya El Boudrari est directrice de développement de l’association “Al Jisr”. Après le succès des Ateliers de Solidarité Numérique (2006-2009), “Al Jisr” a décidé de développer le volet formation en créant le CFA Green Chip, un centre de formation par apprentissage d’agents en maintenance informatique afin de recycler du matériel usagé récupéré auprès des entreprises. L’association est ainsi habilitée par le Département de la Formation Professionnelle à former des jeunes déscolarisés et à leur délivrer  un diplôme reconnu par l’État. Le premier CFA a vu le jour à Casablanca et l’expérience a ensuite été dupliquée à Oujda, en 2014. Le matériel informatique réhabilité est ensuite redistribué dans des écoles publiques marocaines, ce qui permet de réduire la fracture numérique en milieu scolaire, de lutter contre le gaspillage et de réduire les déchets.
 

 

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4