… pour respecter l’intégrité physique et morale ?

Les manifestations se poursuivent à travers le pays et la violence qui les accompagne est montée d'un cran, perpétrée par des agitateurs à l'identité douteuse ou par les forces de l'ordre elles-mêmes. Or, violenter des manifestants, c'est tout simplement anticonstitutionnel depuis le référendum de cet été.

Amina Bouayach, présidente de l’Organisation Marocaine des Droits Humains.

C’est un principe qui a été mis en vigueur dans la nouvelle constitution et ce, dès le préambule et tout au long du texte. Le principe d’intégrité physique et morale est fondamental et il est censé être appliqué à partir du moment où la nouvelle constitution est publiée au bulletin national. Certes, certains mécanismes ou procédures doivent être revus et notamment le Code pénal et l’appareil judicaire, sans oublier la mise en place du conseil de la gouvernance sécuritaire qui n’a pas encore été faite, mais soulignons tout de même le fait que ni le parlement actuel, ni le conseil du gouvernement n’ont abordé la question du non-respect de l’intégrité physique par les forces de l’ordre, comme ça a été le cas dernièrement à Al Hoceima ou à Rabat lors de manifestations. Nous sommes donc dans l’expectative du nouveau gouvernement et du nouveau parlement pour appliquer cette réforme car à ce jour, aucune institution en place n’a appliqué le principe fondamental d’intégrité physique. â– 

Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4