Nous les femmes…

L'agence ONU Femmes, qui a pris ses fonctions le 1e r janvier 2011, a rendu public dernièrement son premier rapport sur la condition des femmes dans le monde. Et autant dire que notre situation n'est pas des plus enviables...

La violence bat son plein D’après cette étude, 127 pays dans le monde, soit plus de la moitié, ne punissent toujours pas le viol conjugal à l’instar du Maroc où les violences au sein du couple arrivent en tête de liste des cas d’agressions commises à l’encontre des femmes. Pire, l’enquête révèle que dans 17 pays, plus d’un quart des hommes jugent normal de battre leur conjointe. Au Maroc, ils sont 35 % à en être convaincus… Face à cette cruelle réalité, un autre constat tout aussi affligeant : “68 % des femmes victimes de violence préfèrent résoudre le problème en famille”. Les violences sexuelles perpétrées à l’encontre des femmes suivent la même logique car dans 57 pays, des études sur la criminalité prouvent que 10 % des femmes en moyenne ont été victimes d’agressions sexuelles, mais 11 % seulement de ces pays en font état. Sans compter que dans bon nombre d’états, la violence sexuelle est exploitée comme arme de guerre, car comme le souligne le rapport, “elle est utilisée contre les populations civiles afin de transmettre délibérément le VIH avec pour objectif la contamination forcée, les déplacements de population et la terreur sur des communautés entières”.

L’égalité des sexes, cette utopie…

“600 millions de femmes, soit plus de la moitié de celles qui travaillent, sont cantonnées dans des emplois vulnérables et peu sûrs, souvent en dehors de toute législation”, assure l’ONU Femmes. Sans compter qu’en règle générale, une différence de 10 à 30 % peut être systématiquement relevée entre les salaires que perçoivent les hommes et les femmes.“Sans une base légale solide, les tentatives pour rendre les tribunaux plus accessibles aux femmes et la police moins hostile à leurs plaintes sont de nature à s’effondrer”, conclut le rapport. S’agissant du secteur professionnel, si 117 pays sont dotés de lois relatives à  l’égalité de rémunération, il en résulte qu’en pratique, dans certaines nations, les salaires des femmes sont de 30 % inférieurs à ceux des hommes, quand ils sont perçus ; car les femmes effectuent toujours autant de tâches domestiques “gratuites”.

Des femmes pour défendre des femmes

Il faut croire que même l’ONU ne croit plus en la justice telle qu’elle se pratique aujourd’hui dans beaucoup de pays, c’està-dire comme l’expression d’une société profondément machiste et patriarcale. La preuve, dans ce rapport où l’agence onusienne appelle les gouvernements à “mettre les femmes en première ligne du maintien de l’ordre” comme “policières, juges, législatrices et  militantes”. Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soimême. Beaucoup de femmes refusent d’ailleurs de dénoncer des crimes commis à leur encontre en raison de la stigmatisation sociale et de systèmes de justice hermétiques à leur situation. Il faudrait donc suivre, selon l’agence, l’exemple de l’Amérique latine où des commissariats sont entièrement gérés par des femmes policières. Résultat : une augmentation des plaintes en matière de violences fondées sur le genre. Autre conseil aux gouvernements, investir dans “des guichets uniques qui réunissent en un seul lieu les services judiciaires, juridiques et de santé,et réduisent le nombre d’étapes qu’une femme doit franchir pour accéder à la justice”.

Et les progrès ?

Réjouissons-nous, il existe tout de même quelques points positifs dans ce rapport…

Tout d’abord, “les femmes exercent une plus grande influence dans la prise de décision que jamais auparavant”, ce qui conduit à une “reconnaissance croissante des droits des femmes, non seulement politiques et civils, mais aussi économiques, sociaux et culturels”. Par ailleurs, dans 186 pays à travers le monde, la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes a été ratifiée. De plus, 173 pays garantissent une allocation maternité, 139 ont adopté une constitution qui garantit l’égalité des sexes et 125 rendent illégales les violences conjugales. Alors, heureuses ? â– 

Au moins 1500 morts en Turquie et en Syrie suite à deux violentes tremblements de terre dqui ont frappé ces
Après avoir fait un tabac aux États-Unis et plus tard en France, le concept de la cure de jus ou
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4