Najat M’jid, membre du Comité consultatif de la société civile sur la prévention de l’exploitation et des abus de l’ONU

La Marocaine Najat M’jid fait partie du Comité consultatif de la société civile sur la prévention de l’exploitation et des abus sexuels, comme l’a annoncé, le 19 février, le Secrétaire général des Nations-Unies. La pédiatre, fondatrice de l'association Bayti et défenseur des droits des enfants les plus vulnérables sera aux côtés de six autres éminents experts.

Le Secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres, a annoncé la nomination de sept éminents experts au sein du Comité consultatif de la société civile sur la prévention de l’exploitation et des abus sexuels, dont la Marocaine Najat Maalla M’jid. Pour l’ONU, la création de ce Comité est un « élément important » de la stratégie du Secrétaire général des Nations-Unies. En effet, les missions de l’entité seront de booster l’interaction avec la société civile et les experts et organisations externes ainsi que de conseiller le Secrétaire général de l’ONU sur les moyens nécessaires pour renforcer les mesures préventives et les mécanismes de responsabilisation visant à lutter contre l’exploitation et les abus sexuels. Najat M’jid est une pédiatre engagée depuis trois décennies dans la protection des enfants vulnérables et membre du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH). Entre 2008 et 2014, elle a été Rapporteur spéciale des Nations-Unies sur la vente, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants. Elle est également la fondatrice de l’association Bayti qui vient en aide aux enfants en situation difficile, ainsi que la présidente du Bureau international des droits des enfants, basé à Montréal. Depuis 2015, elle a une autre casquette : elle dirige le groupe de travail de haut niveau sur la protection de l’enfance dans les voyages et le tourisme.

 

Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4