Mort de la réalisatrice française Agnès Varda

Agnès Varda, l’une des pionnières de la Nouvelle Vague, et l’une des rares femmes à figurer sur la carte du jeune cinéma des années 1960, est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi à l’âge de 90 ans.

 

Le public marocain avait (re)découvert cette figure emblématique du cinéma français à Marrakech lors du festival international du cinéma où un hommage émouvant lui avait été rendu. Cette réalisatrice majeure de la Nouvelle Vague, géniale touche-à-tout était née  le 30 mai 1928 à Ixelles en Belgique. Agnès Varda a plus d’une corde à son arc et rien ne semblait arrêter son immense curiosité incessante : réalisatrice, scénariste, actrice, photographe et même plasticienne.Agnès Varda jouissat d’une grande reconnaissance internationale (Lion d’or au Festival de Venise, Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes, Oscar d’honneur, etc.).Son dernier film, « Visages, Villages », co-réalisé avec le jeune artiste JR et nommé aux Oscars 2018, est une nouvelle preuve de la liberté et de la créativité de cette artiste hors normes. Agnès Varda était également photographe. Dans les années 50, elle avait été photographe pour le Festival d’Avignon. Elle a également été auteur de reportages en Chine, à Cuba, au Portugal, en Allemagne et de plusieurs collections de photographies personnelles. En 2003, à la Biennale d’Art de Venise, elle avait commencé sa vie de « visual artist » (terme anglais préféré à celui d’artiste plasticienne), installations, vidéos et photographies.

La Première Dame des Etats Unis, Mme Jill Biden, se rendra prochainement au Maroc, a annoncé vendredi son porte-parole, Vanessa
Il s'agit de "Les Meutes”, premier long-métrage du réalisateur marocain, Kamal Lazraq, de "Kadib Abyad" de sa compatriote Asmae El
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4