Loubna Abidar: « ça ne me dérange pas d’être traitée de pute, au Maroc toutes les femmes sont traitées de la sorte ».


Lors d’une interview, Loubna Abidar s’est pour ainsi dire lâchée… « Oui je mange du porc, oui je bois de l’alcool, non je ne fais pas le ramadan » annonce-t-elle avant de se livrer à une critique de l’islam d’aujourd’hui qu’elle refuse. Celle-ci dit pratiquer son islam à elle, croire aux propos du Prophète mais pas à ce qu’on lui fait dire aujourd’hui et promet qu’elle se battra corps et âme pour la liberté des femmes.

L’actrice revient aussi sur les insultes dont elle est quotidiennement abreuvée et explique que de toute manière au Maroc, quoiqu’une femme fasse, elle est traitée de pute, parce qu’elle fume une cigarette ou parce qu’elle porte une robe.

Loubna Abidar annonce qu’elle ne s’arrêtera pas là et que Much loved et loin d’être le dernier de ses projets. Elle annonce ainsi la parution prochaine d’un livre mais aussi d’un film sur l’islam radical et les femmes.

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4