L’ONU Femmes Maghreb rappelle, à juste raison, la signification de la Journée internationale des femmes

L’oublie-t-on ? Le 8 mars, Journée internationale des femmes, n’est pas une fête, mais l’occasion de rappeler les luttes à mener encore aujourd’hui pour les droits des femmes, comme l’explique avec force l’ONU Femmes Maghreb dans une vidéo dans laquelle apparaissent une série de représentant(e)s des institutions onusiennes.

Marre qu’on détourne la Journée internationale des femmes à des fins commerciales. En effet, comme le dit si bien l’ONU Femmes Maghreb dans une vidéo, « le 8 mars, Journée internationale des femmes, n’est pas une fête. Ce n’est pas une occasion pour offrir des fleurs au du chocolat, mais c’est l’occasion d’apprécier les avancées réalisées et mesurer tout ce que reste à faire ». Au micro, une ribambelle de représentant(e)s des institutions onusiennes comme Philippe Poinsot, coordonnateur des Nations Unies au Maroc, Leila Rhiwi, représentante de l’Onu Femmes Maghreb, Golda El  Khoury, représentante de l’UNESCO du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et de la Tunisie, Kamal Alami, coordonnateur de ONUSIDA au Maroc, Ana Fonseca, cheffe de la Mission de l’Organisation international pour les migrations (OIM) au Maroc ou encore Lilia Naas Hachem, directrice au bureau de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations Unies. Au fur et à mesure des phrases lancées, on se rappelle ainsi qu’il y a encore un long chemin à parcourir. La mobilisation doit être le mot d’ordre pour l’égalité, que ce soit dans le domaine de la santé, au travail, à l’accès au financement et aux responsabilités (haut poste au sein des entreprises et en politique). Le combat ne s’arrête pas là. Il est indispensable de se battre contre les stéréotypes fondés sur le genre et le mariage des mineures, ainsi que d’« éradiquer les violences faites aux filles et aux femmes », comme le souffle Florence Rollen, représentante de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Maroc. Et tous de lancer, face caméra et à l’unisson, une phrase qui ne doit cesser de résonner dans nos esprits : « Le 8 mars, c’est améliorer la situation des femmes…  toutes les femmes… à travers le monde ».

 

https://www.facebook.com/onufemmesmaghreb/videos/274184753482338/

« Les Écoles Al Madina » dévoilent leur nouveau plan de développement stratégique : Madina Kids et Madina Schools, sous
L’Institut français du Maroc, en partenariat avec les éditions La Croisée des Chemins, accueillera en tournée au Maroc Gilbert Sinoué
Du 18 au 20 avril, Rabat vibrera au rythme de la gastronomie marocaine lors du IVème Chapitre des Disciples Escoffier
La deuxième édition des « Nuits du film Saoudien » se tiendra dans 5 pays à travers le monde. Le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4