Les femmes du gouvernement El Othmani

Trois femmes de plus. Le gouvernement vient d’être formé et les femmes sont désormais au nombre de 9 sur les 39 membres qui le composent, contre 6 dans la précédente coalition.

Une dans le gouvernement de Benkirane I, six dans celui de Benkirane II et aujourd’hui, neuf. Parmi elles, une seule tiendra un ministère, Bassima El Hakkaoui. Elle conserve son portefeuille au ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social. Les autres ont été nommées secrétaires d’Etat dont Jamila El Moussali, Mbarka Bouaida et Charafat Afilal, entrées dans le précédent gouvernement et qui change d’affectation. Jamila El Moussali devient secrétaire d’Etat chargée de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mbarka Bouaida, secrétaire d’Etat chargée de la Pêche maritime et Charafat Afilal secrétaire d’Etat chargée de l’Eau.

Dans ce gouvernement, cinq femmes arrivent. Parmi elles :

  • Mounia Boucetta. Elle a été nommée secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Mounia Boucetta fait en fait son retour au gouvernement. Elle a été secrétaire générale du ministère du Commerce et de l’Industrie avant de rejoindre une filiale de la Caisse de dépôts et de gestion (CDG) comme directrice générale.
  • Lamia Boutaleb. Elle prend la fonction de secrétaire d’Etat chargée du Tourisme. Cette banquière de formation est l’actuelle présidente de Capital Trust et de l’ASFIM (association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains).
  • Fatna Lkhiyel. Elle est en charge du secrétariat d’Etat chargée de l’Habitat et était la présidente de la Commission des secteurs sociaux.
  • Rkia Derham est secrétaire d’Etat chargée du commerce extérieur.
  • Nezha El Ouafi. Elle devient secrétaire d’Etat chargée du Développement durable. Elle est la 7e vice-présidente de la Chambre des représentants et membre de la section parlementaire de l’APCE (Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe).

 

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4