Les chiffres des violences faites aux femmes en 2019

Le HCP confirme la persistance des violences faites aux femmes dans la société marocaine, à travers les résultats de son enquête nationale sur la violence à l’encontre des femmes et des hommes en 2019. Les chiffres et données à retenir.
  • Plus de 8 femmes âgées de 15 à 74 ans sur 10 ont subi au moins un acte de violence durant leur vie. Dans le détail, ce sont 83,1% en milieu urbain et 81,6% en milieu rural.
  • Le foyer conjugal demeure l’espace de vie le plus marqué par la violence avec 46,1% soit 5,3 millions de femmes victimes.
  • La violence psychologique reste la forme de violence la plus répandue avec un taux de prévalence de près de 47,5% soit 6,4 millions de femmes qui en souffrent. 
  • Les autres violences ? 1,9 millions de femmes ont été victime de violence économique (taux de prévalence de 14,3%), 1,8 millions de violence sexuelle (13,6%) et 1,7 millions de violence physique (12,9%). Quant à la cyberviolence, elle touche près de 1,5 millions de femmes (13,8%).
  • Le harcèlement sexuel est le principal acte de violence faite aux femmes dans un lieu public. Il représente, à lui seule, 50% de l’ensemble des violences sexuelles vécues par les femmes, tous espaces confondus.
  • L’union forcée (ou sans le consentement) concerne 3,9% de femmes.
  • Plus d’une femme sur 20 a subi un abus sexuel durant son enfance majoritairement perpétré par une personne de connaissance.
  • L’autonomie économique des femmes et leur implication dans la vie civique réduisent le risque d’exposition à la violence domestique.
  • Une victime sur deux partage son vécu de violence avec ses proches et une seule sur 10 a recourt aux autorités compétentes. 
  • La moitié des femmes considèrent la violence conjugale comme une affaire privée.
  • L’exposition à la violence conjugale n’est pas un phénomène isolé et touche un nombre important d’enfants. Les résultats de l’enquête montrent que la violence conjugale a des répercussions sur la santé des enfants et leur développement psychosocial. Ainsi, environ 16% des femmes victimes de violence conjugale ont déclaré que leurs enfants (5-18 ans) présentent des problèmes de santé : 40,4% d’entre elles ont évoqué l’isolement et le chagrin, 32,4% les frissons, crises d’angoisse ou d’épilepsie, 21,5% les cauchemars et 22,4% l’énurésie. 
  • Le coût global de la violence est estimé à 2,85 milliards de Dh. En effet, comme l’explique le HCP, les coûts économiques de la violence représentent un coût aussi bien pour la société, à travers son système de santé, ses services de soutien social, son système judiciaire, ses budgets alloués à l’élaboration de politiques ou de plans d’action pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et la perte de la production économique que pour les individus et les ménages à travers leurs dépenses pour accéder aux différents services, la perte de revenus en raison de l’arrêt du travail et l’arrêt de la prise en charge des travaux domestiques non rémunéré. 
  • La violence à l’encontre des femmes au sein du couple a coûté aux 24% des victimes ayant dû la supporter, des coûts directs et/ou indirects, 1,98 milliards de Dh au cours des 12 mois précédant l’enquête (1,67 milliards de DH pour la violence physique et de 308 millions de Dh pour la violence sexuelle).
  • 72,8% de femmes considèrent que la violence envers les femmes a augmenté durant les cinq dernières années. S’agissant de la violence à l’égard des enfants, 69% des femmes ressentent une augmentation au cours des cinq dernières années. 
  • L’enquête montre également une méconnaissance de la loi 103-13 par plus de la moitié des femmes…
Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4