Le TGV reliant Casablanca à Agadir coûterait 75 milliards de DH

75 milliards de dirhams. C’est la somme nécessaire pour la réalisation du TGV Casablanca-Agadir dont l’étude préliminaire et le relevé topographique ont été déjà réalisés. Reste à trouver les fonds pour la concrétisation de ce projet qui s’inscrit dans le cadre du plan de l’ONCF visant la couverture de l’ensemble du territoire national.

Le ministre marocain du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, a déclaré lundi matin qu’une ligne de train à grande vitesse Boraq reliant Casablanca à Agadir coûterait plus de 75 milliards de dirhams (7,5 milliards de dollars). Le train à grande vitesse irait de Casablanca à Agadir, en passant par Marrakech. Le ministre a indiqué qu’il était à la recherche de solutions innovantes pour financer le projet.
Abdeljalil a souligné l’importance du projet lors d’une réunion de la Chambre des représentants lundi, affirmant qu’il s’agira d’une composante essentielle de la mise à niveau de l’infrastructure du Maroc et de l’amélioration de son économie.
La nouvelle ligne de Boraq fait partie des efforts continus de l’Office national des chemins de fer marocains (ONCF) pour moderniser l’infrastructure ferroviaire dans tout le pays, notamment en construisant de nouvelles gares, en ajoutant de nouvelles destinations aux itinéraires des trains et en étendant la grande vitesse ferroviaire.

 

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4