Le street art féminin marocain mis en avant !

Les street artistes marocains ont la parole dans la campagne vidéo « The Backyard » lancée par l'association Alouane Bladi qui valorise le street art dans le pays. Parmi les artistes à l’écran, deux talents féminins qui sont les stars de l’épisode numéro 2 : Roksy et Drobys. Deux femmes passionnées et déterminées qui combattent au quotidien la société, ses tabous et la discrimination homme/femme. Entretien avec Thamud Mellouk, président de l'association Alouane Bladi.

Quel est votre objectif à travers la campagne « The Backyard » ?
Nous souhaitons mettre la lumière sur les jeunes talents marocains underground. La première saison est basée sur les street artistes, mais ensuite nous élargirons aux compositeurs, rappeurs, stand up, surfeurs, skateurs, danseurs, en mettant un point d’honneur à faire des focus sur les actrices de ces mouvements autant que les acteurs.

Dans votre deuxième épisode, vous mettez en avant deux street artistes marocaines : Roksy et Drobys. Que symbolisent-elles ?
Elles représentent cette génération de jeunes femmes marocaines talentueuses, ambitieuses qui n’ont pas peur de sortir du carcan social pour affirmer leur talent et leur vision de la vie. Leurs oeuvres parlent d’elles-mêmes et on peut les retrouver dans plusieurs rues de Casablanca et d’autres villes.

Comment ont-elles réussi à s’imposer dans ce milieu majoritairement masculin ?
Avec du courage, du travail et de la patience. C’est vrai que le street art et le graffiti sont un milieu majoritairement masculin, mais c’est aussi un mouvement très accueillant et chaleureux avec les femmes qui souhaitent le pratiquer. Il n’est pas fermé. Au contraire. Il est ouvert à tous les âges, sexes et appartenances. Toutefois, comme c’est une activité risquée, on y retrouve moins de femmes, surtout au Maroc, puisque les rues ne sont pas toujours sécurisées.

Le street artiste se développe de plus en plus au Maroc. A votre avis, quel est son avenir ?
Il y a une grande émulation autour du street art au Maroc. Il est désormais soutenu par tous et il envahit les rues de notre pays pour le plus grand bonheur également de tous. Résultat : cette dynamique est en train d’encourager de nombreux jeunes à se lancer. On constate déjà qu’une grande vague d’artistes se prépare et commence à s’affirmer. L’avenir est radieux pour le street art marocain ! Pour moi, il est sur le point de dépasser les frontières et de s’imposer à l’international.

Lien de la playlist Backyard : https://www.youtube.com/playlist?list=PL8xF110UGtn4V9clqgYoAvXzrlABmW4JG

C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
Emirates compte faire don de milliers de sacs à dos pour enfants fabriqués à partir de matériaux d'avions recyclés. Ces
S’étend sur près de 500 m² , le premier Flagship Store Puma offre une vaste gamme de produits, allant des
Les enjeux de l’IA en Afrique est au cœur du forum de haut-niveau organisé par Ai Movement-UM6P en partenariat avec
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4