Le parfait mariage de la grâce et du glamour

Des références à la danse et au cinéma, un côté rétro nostalgique... Le coiffeur Hajib, propriétaire du salon Izzalia à Marrakech, a misé sur des classiques pour interpréter le thème "Vogue Zaman" de cette édition de Caftan. Avec son équipe composée d'une quinzaine de personnes, ils ont relevé le défi de réaliser des coiffures époustouflantes !

FDM : Comment s’est fait le choix de la coiffure de cette année ?
Hajib : Par rapport à la thématique “Vogue Zaman”, nous étions à la recherche d’une coiffure qui ait un côté rétro sans être trop chargée. Je voulais également quelque chose qui donne aux mannequins un port de tête gracieux et élégant sur le podium. J’ai donc opté pour un chignon bas, couronné d’une tresse. Idée qui a séduit le directeur artistique.

Pouvez-vous nous décrire les différentes étapes de réalisation de cette coiffure ?
L’équipe, constituée de dix coiffeuses, a commencé par lisser les cheveux des mannequins avec un brushing. Mon assistant Aziz, a ensuite retenu l’ensemble de la chevelure dans une queue de cheval
basse qui rappelle celle des danseuses de flamenco. La troisième étape a été celle très importante du chignon. Après avoir légèrement crêpé les cheveux pour leur donner du volume, Aziz a réalisé un chignon bas en enroulant les cheveux vers l’intérieur. C’est en fait le chignon porté généralement par les
danseuses de danse classique. C’est à ce moment-là que j’interviens pour donner à la coiffure son allure finale. A l’aide d’un postiche sous forme de longue tresse, que j’ai choisi dans la couleur des cheveux de chacun des mannequins, j’ai fait un chignon à la Grâce Kelly en enroulant la tresse sur le chignon bas initial. Pour apporter de la brillance aux chevelures et un côté plaqué rétro, nous avons pulvérisé une laque
très glossy sur les coiffures.

Quelles sont les difficultés techniques que vous avez rencontrées pour la création de cette coiffure ?
Les principales étapes pour la réalisation de cette coiffure ne présentent pas de grandes difficultés. Je dirais donc que ce qui a été un peu difficile c’était de coiffer trente mannequins en peu de temps car j’ai tenu à finaliser la coiffure moi-même. Mais le défi a été bien relevé et je crois que tout le monde était
satisfait du résultat.

Pensez-vous que nos lectrices puissent arborer cette coiffure pour des occasions particulières ?
Tout à fait, c’est une coiffure à la fois chic et glamour qui donne tout de suite une allure très élégante et que les femmes peuvent faire lors de circonstances spéciales, qu’elles soient habillées en caftan ou en robe du soir.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre participation à Caftan ?
J’ai été ravi de travailler avec une équipe totalement marocaine dans le cadre de cette édition. La thématique “Vogue Zaman” a aussi été une bonne inspiration pour le côté à la fois rétro et glamour. Par
ailleurs, je tiens à dire que le travail d’équipe s’est fait dans de bonnes conditions et que ça a été un plaisir de collaborer tant avec l’équipe de Femmes du Maroc qu’avec les organisateurs.

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4