Le musée de Mouassine Dar Mellakh à Marrakech expose « Mellakh et la magie des lieux »

La maison natale de l’artiste peintre Abdelhay Mellakh est transformée en musée. La demeure familiale, patiemment restaurée par Hamid Mergani et Patrick Manac’h inaugure le 22 décembre 2017 une exposition dédiée au peintre.

 

Le musée de Mouassine qui a élu domicile au sein même de la maison qui a vu naître en 1947 l’artiste peintre Abdelhay Mellakh, dans le quartier Mouassine, un quartier représentatif de l’histoire du Maroc, célèbre pour la mosquée de l’époque saadienne et la maison natale d’Abdallah Ibrahim, importante figure politique du Maroc moderne, se nommera désormais Musée de Mouassine Dar Mellakh. Il abritera également la fondation Mellakh pour l’art contemporain.
Très vite attiré par le monde des couleurs, le jeune Mellakh installa à Mouassine son premier atelier. Sur les murs et les étagères, des photos de Picasso, Chagall, des livres et de la musique : jazz, variété, musique classique. La vocation d’un peintre s’y est développée au contact des riches couleurs de Marrakech. En 1973, il participa à Situation 73, une exposition-manifeste des Jeunes Peintres à la Place Jemaâ el Fna. L’exposition « Mellakh et la magie des lieux » souligne le parcours d’un artiste, le milieu vivant et coloré de ses jeunes années. Lors de ses vingt ans, de nombreux artistes et intellectuels visitaient Marrakech. Il rencontra Roland Barthes, les Rolling Stones, Moustaki… qui fréquentaient le café Argana renommé « la petite Sorbonne ». C’étaient aussi les années de la revue « Souffles ».
Sa carrière de peintre s’est ensuite développée à Casablanca et par de nombreux voyages à l’étranger : France, Brésil, Espagne… Sa peinture est riche de symboles qui sont les clefs de son parcours et dont il souligne la portée universelle. Mellakh est aussi connu comme figure militante de la société civile, particulièrement en faveur de l’évolution du statut de l’artiste au Maroc.
La vieille maison familiale de Abdelhay Mellakh avait souffert des outrages du temps. Un patient travail de restauration, mené de main de maître par Hamid Mergani et Patrick Manac’h lui a redonné sa splendeur d’antan. Xavier Salmon, conservateur général du patrimoine au musée du Louvre lui a dédié, pour sa part, le livre : « La belle oubliée de Marrakech ». Pour rappel, le musée de Mouassine avait ouvert ses portes en janvier 2017 après 3 années de travaux de restauration. Il est dédié aux arts du Maroc et accueille de nombreux événements : soirées de musique, expositions, arts visuels, projection de films documentaires…
Infos Musée Mouassine : 05 24 37 77 92 / 06 15 79 80 33

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4