Le baiser selon Cartier…

Avec pour genèse le lys, fleur préférée des hommes, Cartier nous offre un instant d'abandon, de passion et de rêve. "Baiser volé", le nouveau grand féminin de Cartier, nous entraîne dans le tourbillon de la vie... Par la rédaction

Avant toute chose, on est séduite par le flacon qui rappelle spontanément le fameux bracelet “Love” de la marque Cartier. C’est un véritable bijou dont on veut s’emparer et qu’on ouvre comme un écrin, un poudrier précieux, qui se referme dans un claquement vibrant, laissant échapper un parfum exquis dans un souffle retenu. “Baiser volé” entre dans nos vies de femmes et d’hommes sensuels et  charnels, séducteurs et passionnés. C’est l’histoire d’une rencontre, d’un désir brûlant, d’une envie de poser sur le cou, dans le creux de l’épaule, sur la joue d’une femme, un baiser pour en fait s’enivrer du parfum qu’elle porte. Mathilde Laurent, parfumeur Cartier, a conçu dans le style de la maison un nouveau grand féminin. Et elle-même, encore sous la fascination de ce soliflore, nous raconte deux années de travail et de recherche : “En parfumerie, on a oublié l’aspect sublime et unique des fleurs qu’on considère comme des outils. Et là, au-delà de créer un parfum, j’ai voulu créer une fleur, trouver le juste accord pour donner le sentiment que le lys est là.” Effectivement, le lys est doté d’une senteur insaisissable qui exerce un véritable envoûtement sur les parfumeurs car en elle, il n’y a aucune essence que l’on puisse extraire. C’était donc un exercice de style vertigineux que de reconstituer la senteur de cette fleur et sa fraîcheur pour une signature sensuelle ! “Baiser volé” est gravé sur le flacon d’épure intemporel où se niche le parfum rose-poudré, stèle de verre à l’ovale Cartier. “Comme en joaillerie on s’empare d’une pierre pour la mettre à son cou, j’ai voulu mettre en flacon le parfum du lys »,nous confie Mahilde Laurent. “Un lys très blanc, doux et frais, qui ne soit ni capiteux,ni lourd, ni narcotique.” Elle en a exploré pour cela chaque facette : de la feuille au pétale en passant par le pistil, dans une recherche fondamentale pour aboutir à un accord parfait. En point de départ, au coeur de cette aventure et en touche finale, le baiser… Et cela fait de “Baiser volé” un floral vivant, vibrant, discret, raffiné et féminin, symbole d’une élégance très Cartier… â– 

“Ce n’est pas une invitation, c’est un vol, sans préambule. Juste un baiser urgent, impossible à différer. Pulsion fulgurante galvanisée par ce rêve de lys si pur, si vrai, désirable à fleur de bouche.” Cartier.

La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
Entretien avec Amina Lotfi, Présidente du bureau de Rabat de l’ADFM et membre du groupe de travail pour la promotion de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4