La rappeuse Mona Haydar : « J’ai décidé de brandir mon hijab en signe de liberté »

En mars dernier, la rappeuse Mona Haydar avait affolé le net avec sa chanson et son clip « Hijabi ». Dans un entretien accordé aux "Inrocks", cette Américano-Syrienne voilée revendique à nouveau sa liberté.

« Dans le monde entier, les femmes doivent faire face au patriarcat, c’est la raison pour laquelle cette chanson me semble importante », a expliqué la rappeuse Mona Haydar au magazine français Les Inrocks au sujet de sa chanson « Hijabi », dont le clip a été vu plus d’un million de fois. C’était en mars dernier. Lassée d’entendre des clichés sur le voile à longueur de journée, la jeune rappeuse avait écrit cette mise au point.  Diffusé sur les réseaux sociaux à l’occasion de la « Journée de la femme musulmane » aux Etats-Unis, il avait rencontré une certaines notoriété aux Etats-Unis. « Le rap, c’est le langage de l’oppressé, celui de la justice, des gens qui se battent pour leurs droits et leurs croyances », explique-t-elle aux Inrocks. En bref, un moyen d’expression qu’elle utilise « tout naturellement » pour dénoncer les clichés liés au voile, et surtout, pour revendiquer son choix : « Moi, j’ai décidé de brandir mon hijab en signe de liberté. J’utilise un instrument du patriarcat pour combattre le patriarcat ». D’après cette jeune femme qui a vu l’Amérique changer après le 11-Septembre, l’ennemi public numéro un des Américaines est désormais Donald Trump : « C’est marrant de se dire que tout le monde parle de ce pays comme de celui de la liberté quand on voit à quel point les droits des femmes s’affaiblissent », souffle-t-elle. Car « on ne peut pas parler de liberté si la moitié de la population n’est pas libre. »

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4