La Marocaine Amal El Fallah Seghrouchni nommée au COMEST

La Marocaine Amal El Fallah Seghrouchni, experte internationale en intelligence artificielle, vient d’être nommée à la Commission Mondiale d’Ethique des Connaissances Scientifiques et des Technologies (COMEST), de l’Unesco.

«C’est un honneur pour moi de servir l’éthique #ethics #Ethique au sein de cette belle institution qu’est l’Unesco », a affirmé sur twitter Amal El Fallah Seghrouchni qui vient de rejoindre pour un mandat de 4 ans (2020-2023), les 18 membres de la COMEST, composée de personnalités éminentes spécialistes des disciplines scientifiques, juridiques, philosophiques, culturelles et politiques, de diverses régions du monde et nommées par la directrice générale de l’Unesco à titre individuel.

Titulaire d’un Doctorat de l’Université Pierre et Marie Curie et d’une habilitation à diriger les recherches en en Intelligence Artificielle, Amal El Fallah Seghrouchni est Professeure de classe exceptionnelle à Sorbonne Université, à la Faculté des Sciences et d’Ingénierie. Elle y dirige le groupe de recherche Systèmes Multi- Agents et co-anime l’axe de recherche Intelligence Artificielle et Sciences des Données au sein du laboratoire d’Informatique de cette prestigieuse université. Amal El Fallah Seghrouchni avait fait ses classes au Maroc, et notamment au lycée Omar El Khayyam à Rabat.

La Commission Mondiale d’Ethique des Connaissances Scientifiques et des Technologies est un organe consultatif et un forum de réflexion mis en place par l’UNESCO en 1998 qui oeuvre dans plusieurs domaines  : l’éthique environnementale (le changement climatique, la biodiversité, l’eau et la prévention des catastrophes). Elle travaille également à la promotion de l’éthique des nanotechnologies liée aux questions nouvelles et émergentes dans les technologies convergentes. Son action comprend également les questions éthiques liées aux technologies de la société de l’information, et l’éthique scientifique ; et les questions de genre dans l’éthique des sciences et des technologies.

 

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4