La Madeleine de Proust d’Aya Belkahia

Passionnée de cuisine et de pâtisserie depuis l’âge de 10 ans, Aya Belkahia vient d’inaugurer à Casablanca une pâtisserie salon de thé joliment appelée La Madeleine de Proust. L'espace chaleureux, intime pour les gourmands et les gourmets, met en avant une pâtisserie fine et savoureuse. On découvre.

 

Aya Belkahia s’est toujours rêvée cuisinière et pâtissière. Enfant, elle adorait inventer des recettes, et suivait assidument “Bon Appétit de Joël Robuchon”, “mon RDV gourmand quotidien. Je parlais déjà de faire un “BAC culinaire” lorsque j’étais encore au collège ce qui étonnait tout le monde d’ailleurs papa en particulier”, se rappelle-t-elle.
Aussi et parallèlement à la période du lycée, elle prend des cours de pâtisserie à Paris, toujours à “l’affût des nouveautés et avec une envie d’apprendre sans limite.” Aya Belkahia opte pourtant, une fois son Bac ES en poche, pour une licence en droit et études européennes “pour faire plaisir à mes parents”, assure-t-elle. Elle avait pourtant réussi haut la main le concours d’entrée à Paul Bocuse…
Sa passion pour l’univers culinaire finit par la rattraper, et une fois sa licence en poche, elle décide de s’inscrire au Cordon Bleu Paris et d’y étudie la cuisine et la pâtisserie. Deux années en alternance école/entreprise lui permettent d’étudier auprès de grands Chefs des meilleurs ouvriers de France comme le Chef Nicolas Bernardé…

Une formation auprès de Chefs de renom

Mon diplôme en poche, j’ai eu la chance de faire mes stages puis de travailler dans des établissements parisiens de prestige comme l’hôtel de Crillon avec le Chef Chaucesse tout juste nommé meilleur ouvrier de France, le Shangri La aux côtés du Chef François Perret, l’hôtel Fouquet’s Barrière, le George V ou encore Pôtel & Chabot auprès de Marc Riviere sacré champion du monde la pâtisserie en 2009… ” Autant de chefs de renom qui transmettent leur savoir-faire et permettent à Aya d’évoluer et de maîtriser à la perfection les ficelles du métier.
De retour à Casablanca, Aya Belkahia décide de créer sa propre une marque associée à son nom, et décide en hommage à son grand-père qui l’a toujours soutenue et aidée à monter son projet de créer Madeleine de Proust. “J’ai travaillé en tant que Chef à domicile et traiteur sous mon Aya Belkahia. Mais comme j’ai décidé de créer un cadre légal pour mon activité, le nom Madeleine de Proust s’est tout de suite imposé à moi sans hésitation tout simplement pour sa signification littéraire et le message que je souhaite transmettre à mes clients à travers mon travail, ma pâtisserie”, précise Aya.

“Aujourd’hui Madeleine de Proust existe grâce à cet homme extraordinaire qui a toujours cru en moi et qui m’a accompagné et soutenu alors que ça paraissait être un projet fou. Il est décédé peu de temps avant la parution officielle de Madeleine de Proust au JO. Ma madeleine de Proust, le gâteau russe, qui est une succession extrêmement fine de disques de biscuit et de crème au beurre. C’est mon grand-père qui vivait à Marrakech et m’en apportait un chaque fois qu’il nous rendait visite à Casablanca qui me l’a fait découvrir. Il l’achetait chez Mirgon, une institution de la Ville Ocre. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine de mon activité, et du nom Madeleine de Proust”, poursuit la jeune pâtissière.

Le concept qui a ouvert ses portes à la fin du mois de novembre est une pâtisserie salon de thé, destiné à combler les papilles des amateurs de bons produits à la recherche d’une pâtisserie différente, créative et qui a du goût. Aya assure avoir pour volonté de “démystifier le principe qu’un gâteau n’est bon uniquement parce qu’il est trop sucré, riche en crème ou en beurre. L’idée est de proposer une alternative en s’efforçant de sourcer notre matière première, proposer une pâtisserie travaillée, artisanale mais maîtrisée”, souligne-t-elle. Ayant pour credo de faire peu mais bon, en maintenant une rigueur et une qualité, Aya Belkahia donne, à travers son concept, ses lettres de noblesse à une pâtisserie qui, comme la Madeleine de Proust, se fait inoubliable.

 

 

 

Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4