Journée nationale de l’enfant : un nouveau projet au Maroc autour des droits des enfants migrants

Un nouveau projet pour la promotion des droits des enfants migrants au Maroc va voir le jour, appuyé par l’UNICEF et l’Union européenne qui annoncent la nouvelle à l’occasion de la Journée nationale de l’enfant ce 25 mai. Doté d’un budget de 2,447 millions d’euros, ce projet bénéficiera à tous les enfants migrants dont 35% sont des filles.

A l’occasion de la Journée nationale de l’enfant, célébrée ce 25 mai, l’UNICEF et l’Union européenne annoncent leur appui au nouveau projet mis en place pour la promotion des enfants migrants au Maroc. Etalé sur la période 2018 – 2020, cette initiative a pour objectif d’assurer un meilleur accès aux enfants migrants, y compris les victimes de traite, à leurs droits dans le pays, comme le développe l’UNICEF-Maroc, dans un communiqué, soulignant qu’elle vise à garantir à tous les enfants migrants, quel que soit leur statut légal, un accès équitable à l’éducation, aux soins de santé, à une prise en charge sociale et judicaire appropriée et à des conditions de logement provisoire valorisant. « Nous nous félicitons de voir le Maroc rejoindre l’appel mondial lancé par l’UNICEF pour la protection des droits des enfants migrants et concrétiser en actions son engagement, explique Regina De Dominicis, représentante de l’UNICEF au Maroc. Un enfant est un enfant et ses droits ne connaissent pas les frontières ». Dans le royaume, on estime à 10 % de la population migrante le nombre d’enfants dont 35% de filles. Concrètement, 2 000 enfants migrants, accompagnés et non accompagnés, vont bénéficier de ce projet, notamment dans les régions de l’Oriental et de Tanger – Tétouan – Al Hoceima. Les interventions profiteront également aux professionnels des différents secteurs partenaires, fait savoir l’UNICEF-Maroc. Aussi, des actions directes de renforcement vont  bénéficier aux assistants sociaux, aux professionnels de santé, aux enseignants, aux agents de sûreté, aux professionnels de la justice et aux acteurs de la société civile. Tous, se démenant pour une meilleure promotion des droits des enfants migrants au Maroc.

Ghizlaine Badri Lahlou est curatrice et commissaire d’exposition de “Révélation de l’âme”, la nouvelle exposition de Rajae Lahlou à la
L’intimité du couple pendant le mois sacré est négligée. On croit bien à tort que spiritualité et sexualité ne peuvent
L’Atelier Saveurs nous propose pour ce Ramadan de belles recettes, inspirées d'une cuisine de grand-mère, pour sublimer la table
Dévoilé officiellement le 1er avril dans les rues de Casablanca le 1er avril, Yango Navigation promet une transformation radicale des
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4