HCP : le nombre des pauvres en progression au Maroc

Environ 3,2 millions de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté ou la vulnérabilité sous les effets combinés de la crise sanitaire liée au covid-19 et de l'inflation.

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) révèle dans une note publiée, mercredi, qu’environ 3,2 millions de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté (1,15 million) ou dans la vulnérabilité (2,05 millions) sous les effets combinés de la crise sanitaire liée au covid-19 et de l’inflation. Près de 45% de cette détérioration de la pauvreté et de la vulnérabilité est due à l’effet de la pandémie et 55% à l’effet de la hausse des prix à la consommation, précise le HCP dans cette note intitulée « Évolution des inégalités sociales dans un contexte marqué par les effets de la covid-19 et de la hausse des prix ».
« On estime, à cet égard, que près de sept années de progrès vers l’élimination de la pauvreté et de la vulnérabilité ont été perdues: en 2022, le Maroc se retrouve avec le niveau de la pauvreté et de la vulnérabilité de 2014 », ajoute la même source.
Dans le détail, le HCP indique que les effets combinés de la pandémie covid-19 et de l’inflation auraient entrainé une baisse du niveau de vie par personne, en termes réels, de 7,2% au niveau national, entre 2019 et 2022, passant de 20.400 DH à 18.940 DH, de 6,6% à 23.000 DH en milieu urbain et de 8,9% à 11.650 DH en milieu rural. Par catégorie sociale, le niveau de vie par personne aurait baissé de 8% pour les ménages les moins aisés entre 2019 et 2022, passant de 7.000 DH à 6.440 DH, de 6,6% à 14.700 DH pour les ménages intermédiaires et de 7,5% à 44.200 DH pour les ménages les plus aisés.
Dans ces conditions, les dépenses alimentaires auraient reculé de 11% à 6.640 DH par personne au niveau national en 2022, de 10,1% à 7.380 DH en milieu urbain et de 12,9% à 5.320 DH en milieu rural.
Cette baisse des dépenses alimentaires est nettement différenciée selon le niveau de vie des ménages, elle est de 13,5% pour les ménages les moins aisés, de 12,9% pour les ménages intermédiaires et de 6,9% pour les ménages aisés.
Cette note présente les traits saillants de l’étude, réalisée par le HCP, sur l’évaluation de l’impact de court terme des contextes de la pandémie covid-19 et du choc inflationniste à l’œuvre sur la situation des inégalités sociales.

Caftan 2024 s'est conclu en beauté après quatre jours de célébration de l'élégance et de la richesse du caftan marocain.
Les détenteurs de passeport marocains peuvent se déplacer librement vers 73 pays étrangers sans besoin de demander un visa. Certaines
Voyager seule représente une façon de goûter à la liberté, de vivre ses envies sans entraves. Nadia Stoti, Travel blogger,
Pas question de s’ennuyer cet été à Casablanca. On s’arme de sa crème solaire, de son plus joli bikini et
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4