En clôture des Concerts de Rabat, Samira Saïd et Fnaïre enflamment la scène de l’OLM

La diva marocaine Samira Said a gratifié, samedi soir, le public de la scène OLM Souissi d’un spectacle mémorable en clôture de trois jours de concerts grandioses et envoûtants, organisés dans le cadre des festivités célébrant la proclamation de Rabat capitale de la culture africaine.

Vêtue d’un caftan aux couleurs nationales, la grande chanteuse, qui a exprimé son immense joie de se produire à Rabat, sa ville natale, a interprété, au grand bonheur de ses fans, des célèbres tubes de son riche répertoire, ouvrant le bal avec “Hawa Hawa” qui a immédiatement conquis l’assistance. Elle a par la suite enchaîné avec “Youm Wara Youm”, “Aal bal”, “Mahassalch Haga”, ainsi que son grand succès “Al Gani Baad Youmain”, dans une parfaite symbiose avec ses admirateurs qui reprenaient en chœur les paroles de toutes ses oeuvres.
Un des moments forts de la soirée a été l’interprétation de “Waadi”, une des chansons phares de la diva, qui a plongé le public dans un moment de nostalgie, “Waadi” ayant été un succès monumental dans les années 1970 et ayant lancé la carrière de Samira Said. D’ailleurs, l’icône de la chanson marocaine a fait monter sur scène une de ses admiratrices qui a interprété avec elle ce tube sous les applaudissements de la foule.
La capitale de la culture africaine a également eu rendez-vous avec une prestation de haute facture alliant la beauté des rythmes et de la danse africains, livrée par le groupe de l’artiste malien Salif Keita, qui a interprété ses meilleurs tubes tels que “Tonton”, “Diawara Fa” et bien d’autres, toujours avec l’interaction du public.


Le concert de clôture a aussi été marqué par la participation du groupe marocain Fnaire, qui a présenté un documentaire sur son parcours et la signification du nom du groupe, avant d’enflammer la scène par ses célèbres chansons, telles que “Lalla Mennana”, “Lala Aicha” et “Achaka Malala”.
Pour sa part, “Lartiste” n’a pas dérogé à la règle et a emporté le public à la découverte de son riche répertoire musical original, en interprétant pendant plus d’une heure plusieurs de ses chansons à succès, dont “Chocolat”, “Clandestina”, “Mafiosa”, “Li Fat Mat” et “L’baida mon amour”.
La soirée de clôture de ces grands concerts de Rabat, aux multiples styles musicaux, a ainsi émerveillé l’assistance, reflétant la diversité culturelle et les expressions musicales du continent africain.
Le programme des festivités “Rabat capitale de la culture africaine” 2022, étalé sur toute une année (juin 2022-mai 2023), comprend des activités couvrant les différents domaines de créativité et des arts, organisées dans l’ensemble des espaces historiques, places publiques et tous les quartiers de la ville de Rabat, avec la participation de représentants de la société civile et des différentes institutions publiques nationales concernées par la chose culturelle.

 

(Avec Map)

 

 

 

Membre de l’Académie du Royaume du Maroc, essayiste, médecin biologiste et féministe, Asma Lamrabet, autrice notamment d’“Islam et femmes”
Artiste de bande dessinée, d'illustration et d'animation, Inès Balegh a participé à la dernière résidence Khaliya, à l'initiative du Conseil
Un nouveau salon de thé fait sa grande rentrée à Marrakech, au sein du Musée d'Art Culinaire Marocain, un lieu
À 23 ans, Majdouline El Allaoui, athlète talentueuse, est prête à représenter fièrement son pays en tant que seule rameuse
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4