Elle refuse de retoucher ses photos et assume sa différence

Si le rêve d'enfant de Cassandra Naud était que ses parents lui paient une opération afin de faire disparaître la tache de naissance qui orne son visage, 22 ans plus tard, elle assume fièrement sa petite différence.

Loin de fuir al lumière te de se mettre à l'abri des regards, la jeune femme est devenue danseuse et revendique aujourd’hui son droit à rester naturelle. Née avec une proéminente "tache de naissance" sous son œil gauche, Cassandra Naud a su composer avec les nombreuses moqueries subies dans sa jeunesse.

Cette tache de naissance se nomme plus précisément un hypertrichose et est symptomatique d'un dérèglement hormonal marqué par un développement de la pilosité. Aujourd'hui, la jeune femme dit aimer ce qui fait sa spécificité et ne veut pour rien au monde être photoshopée et encore moins subir une chirurgie esthétique qui marquerait son visage d'une cicatrice.

"Ma tache de naissance est une énorme partie de ma personnalité. C'est ce qui me rend unique et mémorable, ce qui est d'autant plus important dans la carrière que j'ai choisie", explique-t-elle. "Les gens viennent me voir dans la rue et me posent des questions à ce sujet .

Je ne crains pas ces demandes, c'est naturel d'être curieux", assure-t-elle au Daily Mail .

 

 

Today we learned about art #LACMA

Une photo publiée par Cassandra Naud (@cassandranaud) le

 

 

Love me a nice lunge. Thanks for the awesome shots @way2major_ !

Une photo publiée par Cassandra Naud (@cassandranaud) le

 

 

 

Photography by @way2major_

Une photo publiée par Cassandra Naud (@cassandranaud) le

Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4