Égypte : Zap Tharwat, le rappeur féministe

Son rap dénonce le harcèlement sexuel et les stéréotypes qui collent à l'image des femmes. Il est aujourd'hui une star en Egypte.

A 29 ans, ce rappeur égyptien originaire de Jordanie est devenu l’un des rappeurs les plus célèbres d’Egypte. Ce Cairote s’est ainsi fait remarqué en consacrant ses textes à la dénonciation du harcèlement sexuel et des discriminations à l’encontre des femmes, de véritables fléaux dans le pays. « Je suis venu au hip-hop par intérêt pour les problématiques sociales plus que par amour des grosses basses »,  a expliqué le jeune homme au quotidien Le Monde. Zap Tharwat prend ainsi le contrepied des chanteurs de variété égyptiens qui déclinent le thème de l’amour à l’infini. « Depuis l’enfance, j’ai toujours été interpellé par les injustices », commente le rappeur. En 2014, le titre « Min Al-Sabab » (« qui est responsable ? »), en duo avec la chanteuse Menna Hussein, décrit l’agression d’une jeune fille dans un bus du Caire sous le regard indifférent des passagers.

En 2016, son tube « Nour », en duo avec l’actrice Amina Khalil, comptabilise 10 millions d’écoutes sur Soundcloud. Dans cette chanson, le rappeur se moque des stéréotypes sur les femmes au travail, dans la famille et dans la société. « J’estime simplement que, dans la société, la femme constitue notre moitié. »

Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4