Dès 6 ans, les filles sont persuadées qu’elles sont moins brillantes que les garçons

Une étude américaine montre les femmes intériorisent leur sentiment d'infériorité vis-à-vis des hommes dès le plus jeune âge.

Pendant combien de temps les femmes devront-elles souffrir d’un sentiment d’infériorité vis-à-vis des hommes ? Jusqu’à ce que les parents et la société cessent de distiller dans les têtes des enfants des préjugés sexistes. Car le sexisme s’apprend très tôt et s’enracine tout au long de l’adolescence dans nos têtes. Selon une étude menée par les chercheurs de l’université de l’Illinois aux Etats-Unis, les fillettes se considèrent comme inférieures dès l’âge de 6 ans. Les chercheurs ont confronté 400 enfants, filles et garçons, âgés de 5 à 7 ans, à différentes situations. Quand on demande à des petits garçons de 5 ans d’imaginer une personne vraiment intelligente, ils se figurent plutôt un homme alors que les filles se figurent des femmes. Mais à 6 ans, tout change : filles et garçons imaginent plutôt des hommes. Ces préjugés, qui auront tout le temps de s’ancrer dans la tête de nos petits durant les nombreuses années qui les séparent de l’âge adulte, vont directement influer sur leur scolarité et leurs choix de carrière. Pour preuve, l’un des tests auxquels l’étude les a confrontés présentait un choix entre un jeu pour « des enfants très très très intelligents » et un autre pour «  des enfants qui font beaucoup d’efforts ». Les fillettes de plus de 6 ans se sont bien souvent détournées du premier choix, estimant qu’elles n’avaient pas les compétences pour relever le défi. C’est triste…

 

 

Une douceur exquise qui sublime le biscuit d'amande et la framboise.
Pour certains couples, la confiance repose sur la transpartence totale allant du mot de passe de son téléphone à la
“L’amour poétisé, idéalisé, héroïsé, s'est dilué en prenant des trajectoires et des formes différentes.”
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4