Coup d’envoi du 3ème sommet annuel de Women In Africa Initiative

Depuis ce matin, 500 personnes venant de 75 pays sont réunies pour le 3ème sommet annuel de Women In Africa (WIA) Initiative tenu jusqu’au 28 juin à Marrakech. Un rassemblement pour promouvoir l’empowerment des femmes africaines et booster l’émergence d’une nouvelle génération de femmes leaders.

« Comment les femmes africaines engagent le monde et créent un nouveau paradigme », c’est sur ce thème que se décline les deux journées intenses du 3ème sommet annuel de Women In Africa Initiative. Inauguré ce matin, l’événement réunit 500 personnes venant de 75 pays. A la tribune et dans le public, des leaders économiques, gouvernementaux et culturels, ainsi que des délégations de femmes originaires du Moyen-Orient, des États-Unis, d’Asie, en plus de femmes et d’hommes venant des 54 pays du continent. Durant cette première journée du 27 juin, des Masterclasses, des sessions de « Meet With » (rencontres entre représentants des délégations pays et sectorielles) ainsi que des panels autour des thèmes suivants « Afrique-Asie : dynamiques Afrique-Asie », « Afrique-Amérique Engager l’Amérique dans une nouvelle relation avec une Afrique plus visible » ou encore « Afrique-Europe Changer la donne des rapports futurs » afin que « l’Afrique cherche une relation équilibrée qu’on lui a toujours refusée », comme le rappelle, dans un communiqué, l’organisation de Women In Africa portée par Aude de Thuin. Et de poursuivre : « Et si un processus décisionnel pensé par les femmes africaines était la clé d’un partenariat inédit ? Première étape : faire en sorte qu’elles aient un siège et une voix dans toutes les plateformes de décisions internationales en Afrique. »

Les temps fort du lendemain ? Ils sont aussi nombreux qu’aujourd’hui. Parmi eux, une session exceptionnelle sur la corruption concoctée autour de la question « La corruption a-t-elle un sexe ? », ou encore le panel « Men with WIA » durant lequel WIA donne la parole aux hommes qui soutiennent les femmes. On y attend notamment l’intervention de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique. Autre moment à ne pas rater : l’instant WIA 54 durant lequel sept femmes entrepreneuses africaines à haut potentiel seront mises à l’honneur à travers leur projet touchant le secteur de l’agriculture, le digital, l’éducation, la fintech, la santé, l’environnement ou encore l’innovation sociale. Durant l’événement, WIA et OCP récompensera pour la première fois une femme africaine investie dans le domaine de l’agriculture en Afrique, en lançant le Prix de la femme agricole africaine de l’année. En d’autres termes, durant Women In Africa Initiative, les problématiques seront décortiquées, des solutions proposées et les femmes africaines brillantes !

 

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4