Australie: une école interdit aux filles de courir pour préserver leur virginité

Une enquête a été ouverte, jeudi 23 avril 2015 en Australie, sur une école islamique qui aurait interdit aux filles de participer à des courses à pied de peur qu'elles ne «perdent leur virginité».



«Si ces accusations se vérifiaient, elles seraient très préoccupantes», a déclaré dans un communiqué le ministre de l'Education de l'Etat de Victoria, James Merlino, ajoutant qu’il a «demandé à l'Autorité de régulation d'ouvrir une enquête».

D’après le journal The Age, un ancien enseignant de l'école Al-Taqwa de Melbourne a écrit cette semaine au gouvernement fédéral et de l'Etat de Victoria pour accuser son directeur, Omar Hallak, de croire «que si les femmes courent de manière excessive, elles risquent de perdre leur virginité». L'intéressé a réfuté ces accusations dans un communiqué: «Nous ne pensons pas que courir de manière excessive est cause de perte de virginité ou que des blessures contractées pendant des activités sportives puissent rendre les filles stériles».


Le journal avait aussi publié une lettre adressée au directeur et qui semble émaner de l'équipe de course de fond de l'établissement, contestant l'interdiction qu'il aurait faite en 2013 et 2014 aux élèves de primaire de participer à des compétitions. «Ce n'est pas parce que nous sommes des filles qu'on ne peut pas courir», dit la lettre. Cette décision est «vraiment insultante pour toutes les filles qui allaient y participer. Le hadith n'interdit pas aux filles de courir. Tant que nous portons des vêtements appropriés, nous les filles pouvons courir».


Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
La tendance argenté fait un retour remarqué cette saison. Découvrez notre sélection de pièces à shopper pour briller de mille
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4