1ère année du baccalauréat : L’examen régional normalisé prévu du 1 au 3 octobre

L’examen régional normalisé de la première année du baccalauréat aura lieu les 1, 2 et 3 octobre prochain, sous réserve de l’amélioration de la situation épidémiologique dans le Royaume, comme vient de l’annoncer le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

On connaît les dates de l’examen régional normalisé de la première année du baccalauréat. Il est prévu du 1 au 3 octobre, et ce, sous réserve de l’amélioration de la situation épidémiologique dans le Royaume. Il aura lieu directement après des séances de révision et de consolidation programmées au profit des élèves concernés en septembre et avant le démarrage des cours de la deuxième année du baccalauréat, prévu le 5 octobre prochain, comme l’indique le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans un communiqué. Une décision prise à l’issue d’une réunion tenue par le Département avec les instances représentant les associations des parents et tuteurs d’élèves au niveau national. A cette occasion, le ministre de tutelle Saaid Amzazi a rappelé que le démarrage des cours en présentiel, fixé le 7 septembre prochain, se fera progressivement selon les modèles établis par le ministère, à travers la note ministérielle n° 39.20 qui permet d’accueillir un nombre limité d’élèves chaque jour selon les niveaux scolaires. Il a également appelé ces instances à rassurer les familles d’élèves souhaitant bénéficier de l’enseignement présentiel que le ministère mettra en place toutes les mesures préventives afin d’assurer la scolarisation des élèves dans de bonnes conditions et que les établissements scolaires seront prêts à accueillir les élèves dans les meilleures conditions.

(Avec Map)

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4