Chanel: Ce qu’il faut retenir du défilé Métiers d’Art 2023-2024

Le temps d’un défilé, Chanel a emmené jeudi le monde de la mode à Manchester, dans le nord de l’Angleterre, « l’une des capitales les plus bouillonnantes de la pop culture », selon la maison de luxe.

« Mais pourquoi Manchester ? ». Juste avant le début du défilé, quelques invités s’interrogent, alors que tombe une pluie battante. Le choix de cette ancienne ville industrielle par Chanel a provoqué un certain scepticisme, particulièrement en Angleterre. Qui plus est en plein mois de décembre, quand la nuit tombe à 15 h 30.

Mais célébrités, clientes et journalistes mode étaient bien au rendez-vous pour ce défilé dédié aux métiers d’art, les savoir-faire derrière la marque de luxe : plisseurs, brodeurs, plumassiers, bottiers, chapeliers, etc.

Le dernier défilé Métiers d’art de Chanel, il y a un an, était à Dakar. Cette fois, la maison de luxe a fermé Thomas Street, une des rues les plus branchées de Manchester, connue pour ses bars, son tatoueur et ses façades recouvertes de street art. Un toit éphémère a été installé tout le long de la rue.

Au premier rang, l’acteur Hugh Grant, la réalisatrice Sofia Coppola, les ambassadrices de la marque Charlotte Casiraghi, Kirsten Stewart etc. Et des footballeurs de Manchester : Ruben Dias et Luke Shaw.

« J’ai adoré le côté rock, les looks des années 60 », a dit après le défilé à l’AFP l’actrice britannique Jenna Coleman.

« Il y avait plein de références à la ville » dans la collection, salue une cliente Chanel, Emma Kara, qui habite la région. « C’est super pour Manchester ! ».

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par CHANEL (@chanelofficial)

Ville pionnière

Les couleurs sont pop : vert pomme, bleu ciel, rouge. Les mannequins défilent en jupes portefeuilles, mini-jupes à godets, bermudas. Les codes de la marque sont omniprésents : le camélia, les perles, et surtout les tailleurs en tweed, ce tissu so British, incontournable chez Chanel.

En matière d’habillement, Manchester s’y connaît. En 1860, la moitié du coton mondial y était transformé. Le textile a fortement participé au développement de la ville, devenue une des capitales de la révolution industrielle.

En venant en Angleterre, la maison de luxe fait un clin d’œil à sa fondatrice, Coco Chanel (1883-1971). Sa liaison avec le duc de Westminster, dans les années 20, l’a menée à passer du temps dans le comté de Cheshire, non loin de Manchester.

« La Grande-Bretagne a été une inspiration clé du travail » de Gabrielle Chanel, explique la maison. « Elle était amoureuse de son élégance, sa culture, son artisanat. Ils font partie des codes de la Maison, depuis plus de cent ans ».

L’idée de venir à Manchester vient d’abord de Virginie Viard, la directrice artistique de Chanel. « Manchester est pour moi la ville de la musique », explique-t-elle dans un communiqué. Elle est le « point de départ d’une culture musicale qui a changé la face du monde ».

C’est ici que sont nés The Smiths, Simply Red, Oasis, Stone Roses pour ne citer qu’eux.

Des membres du groupe New Order comptent parmi les invités.

Manchester « pousse à la création », pour Virginie Viard. Elle est « pionnière en termes de tendances ».

La ville, elle, a applaudi la venue de l’une des plus grandes marques de luxe du monde. « C’est un hommage fantastique au passé de la ville, à son présent et son futur. Cela en dit beaucoup sur le regard porté sur Manchester à travers le monde », se félicite la municipalité dans un communiqué.

Manchester a remporté une autre victoire en début de semaine : l’English National Opera quittera bientôt Londres pour s’y installer.

Mais Manchester, c’est aussi et peut-être surtout la capitale du foot avec ses deux clubs City et United. Dans le défilé, des mannequins portaient d’ailleurs des écharpes, comme celles des supporters dans les stades.

(Avec AFP)

Situé à l’hôtel Jadali, au cœur du paisible et verdoyant quartier de l'Hivernage à Marrakech, le Spa Yemaya est une
“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4