Le nouveau Code pénal sera prêt en février

Le projet du code pénal a atteint sa phase finale et couvrira de nouveaux crimes, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi.

Ce Code, qui sera fin prêt en février prochain, comprend plusieurs garanties en faveur de l’enfant et de la femme et prévoit une batterie de peines alternatives, dont le bracelet électronique et le travail d’intérêt général.

En réponse à une question sur les libertés individuelles dans le nouveau code pénal, M. Ouahbi a expliqué que ce projet n’est pas l’œuvre exclusive du ministre, mais il s’agit d’un texte de loi élaboré par plusieurs intervenants, conformément aux dispositions constitutionnelles et institutionnelles, précisant que le ministre a pour mission de mener les négociations pour aboutir à des jurisprudences et des solutions consensuelles.

D’autre part, il a annoncé la tenue en avril prochain d’un congrès international sur le mariage des mineures en vue d’incriminer cet acte et d’annuler l’autorisation émise par les magistrats à cet effet, précisant que les amendements prévus interagissent avec les développements concernant la vie intime des individus.

S’agissant de la présence d’un avocat lors de l’instruction judiciaire, M. Ouahbi a fait part d’une proposition qui prévoit la présence d’un avocat avec l’enfant, la femme et les personnes aux besoins spécifiques, avec la possibilité de filmer le mis en cause au cours de son interrogatoire, relevant que le débat sur cette question est toujours ouvert.

Après trois années d’interruption en raison de la pandémie de Covid-19, le Trophée Hassan II de Golf et la Coupe
Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad,
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4