« Bghatha Lwa9t »: une campagne pour une législation égalitaire

Le « Collectif pour une législation égalitaire : CLE » constitué d’une dizaine d’associations « émergentes » a pris l’initiative de contribuer à la lutte pour l’égalité en réalisant une analyse genre des principaux textes juridiques et institutionnels du Maroc.

« Nous en avions assez de parler sans être entendues, sans être reconnues, nous en avions assez de revendiquer l’égalité, davantage de justice et de vivre ensemble dans un pays où les lois nous protègent au lieu de nous mettre constamment en danger. Nous en avions assez de ne pas être soutenues. Alors nous leur avons demandé de parler à notre place, de porter haut et fort nos voix et notre combat, ce combat qui est aussi le leur, le vôtre, à toutes et à tous, le combat pour l’égalité, la justice, pour un Maroc où citoyennes et citoyens  sont enfin égaux.  Elles ont accepté. »

Huit femmes célèbres et célébrées, ont dit oui pour parler, pour nous représenter, pour exiger des réformes aujourd’hui nécessaires et vitales : les réformes du code de la famille et du code pénal. Samia Akariou, Nora Skali, Loubna El Jaouhari, Bouchra Hraich, Fatim-Zahra Qanboua, Saadia Ladib, Sofia Belkamel, Faty El Jaouhari, à nos côtés, toutes ensembles, pour dire Bghatha Lwa9t, changeons les lois. »

Au nom de toutes les Amina, Khadija, Meriem, Leila, Hanaa et tellement d’autres victimes innocentes qui souffrent des lois injustes de notre pays. Au delà du rapport analyse genre comme outil de plaidoyer, CLÉ: Collectif pour une Législation Égalitaire, soutenu par ONU Femmes, lance la campagne nationale #BghathaLwa9t pour une justice de genre égalitaire au Maroc. Cette campagne, créée et produite par la réalisatrice Sonia Terrab (Studio l’Klaam), est portée par des célébrités féminines de renom.

A travers une présence médiatique importante, un morceau de rap écrit et interprété par la jeune Frizzy et produit par Hadès, et une série de capsules émouvantes, #BghathaLwa9t a pour objectif de sensibiliser à la nécessité de réformer le code de la famille et le code pénal, et de contribuer au grand chantier de réforme annoncé dans le discours royal du 30 juillet dernier.

#BghathaLwa9t, parce-que notre Maroc se développe de plus en plus, se modernise et qu’il est temps que les lois accompagnent cette évolution au lieu de l’entraver.

Cet été sera à coup sur fleuri! Avec parcimonie ou en total look, la rédaction de Femmes du Maroc vous
Najia Mehadji marie avec brio la culture occidentale contemporaine et l'art d'Orient. Portrait d’une peintre dont les créations sont à
Du 6 au 8 juin avait lieu la 17ème édition du festival Jazzablanca. Retour sur les temps forts de cette
L’importance de la place des femmes dans l’IA a été au cœur d’un panel organisé, le 04 juin, lors du
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4