Une réfugiée syrienne aux JO

Yusra Mardini, un nom à retenir et surtout à suivre lors des jeux olympiques de Rio en Août prochain, catégorie natation.

Nageuse émérite, Yusra Mardini a malheureusement dû fuir son pays avec sa sœur. Sélectionnée par le comité international olympique avec 9 autres réfugiés, la jeune fille ne représentera pas la Syrie cet été mais un groupe comptant quelques 60 millions d’individus à travers le monde. Son long voyage jusqu’en Allemagne s’achève sur une note heureuse. Encadrée par un entraineur croisé presque par hasard, Yusra a réussi à dépasser 43 candidats par ses performances. C’est la première fois qu’une équipe de réfugiés est constituée au sein des jeux Olympiques. Cette initiative du président de CIO, Thomas Bach, a vu le jour suite à un déplacement dans un camp de migrants à Athènes. La formation, composée de 4 femmes et 6 hommes originaires de la Syrie, de la RDC, de l’Ethiopie et du sud-Soudan, défilera juste après le drapeau olympien. Le geste se veut porteur d’espoir pour toutes les personnes se trouvant dans cette situation. En ce qui la concerne, la nageuse ne cache pas ses ambitions, elle vise une médaille d’or et est bien décidée à l’obtenir. Puisse son vœu se réaliser.

BYD a organisé avec succès le lancement de son nouveau modèle Seal U DM-i au sein de son showroom à
Ce maquillage glamour met l’accent sur les yeux avec un regard intense travaillé dans des tonalités marron glacé et une
L’Intelligence artificielle façonne le monde de demain. L’enjeu de sa maîtrise est fondamental. Aussi, faire de l’IA un moteur d’égalité
C’est dans le somptueux cadre de l’hôtel Conrad Rabat Arzana, que s’est tenu les 19 et 20 avril, le 4ème
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4