Ramadan : les conseils du nutritionniste Nabil Layachi

Les bienfaits du jeûne sont inestimables pour la santé. Mais attention aux excès après la rupture du jeûne. Le nutritionniste Nabil Layachi partage avec FDM ses conseils pour un ramadan en bonne santé physique et mentale.

S’il est traditionnellement vu comme un moment propice au repos physique et mental, le ramadan est aussi une période à risque en matière de comportement alimentaire. De mauvaises habitudes, couplées à des excès quotidiens, finissent en effet par avoir des effets négatifs sur la santé.

Car même si la majorité des Marocains appliquent à la lettre le jeûne, à savoir ne pas s’alimenter pendant le jour, un grand nombre oublie de respecter les enseignements du soir, que l’on pourrait résumer ainsi : manger sainement et de manière équilibrée. Il suffit d’observer la composition des  « Ftours » pour s’apercevoir que le ramadan est en effet le temps des grands déséquilibres alimentaires !  Manger de grandes quantités de nourriture pour ne pas avoir faim est une erreur, surtout quand de nombreux aliments sont gras, en particulier ceux qui sont frits, ou riches en sucre.

Le ramadan a pour objectif de détendre le corps, en particulier le système digestif, et de le purifier. Avec lui l’obésité peut se traiter, tout comme un cholestérol élevé. En puisant dans son stock de graisses pour obtenir de l’énergie, le corps réduit aussi la tension artérielle, élimine les toxines et nous débarrasse des tensions.

La personne qui jeûne doit dès lors de concentrer davantage sur la qualité de sa nourriture que sur sa quantité. Il est ainsi préférable de rompre le jeûne avec de l’eau et des dattes avant d’effectuer la prière du Maghreb, puis de reprendre son petit-déjeuner. De l’huile d’olive, du fromage, des œufs et des glucides, comme le pain et les crêpes, peuvent être ajoutés, mais attention aux ballonnements et à l’indigestion.

Attention également à certains assemblages. Je pense notamment à l’amidon, que l’on retrouve dans les lentilles, les pois chiches, les pâtes et la farine. Tous ces aliments ne doivent pas être combinés dans le même repas, et leur quantité doit être réduite. Évitez par ailleurs le sel et le sucre : ils provoquent la soif.

La personne qui jeûne peut privilégier des jus de fruits naturels, bien que je recommande des fruits sans jus au petit déjeuner : ils contiennent des sucres naturels et des fibres alimentaires. En ce qui concerne les friandises, en particulier les chebakia, il faut là encore éviter les abus. Ces dernières combinent le plus souvent de la friture à l’huile et du sucre blanc, ce qui en trop grandes quantités est particulièrement mauvais pour le corps. Mangez au moins 300 grammes de légumes non cuits pendant la nuit pour aider votre organisme à se débarrasser des graisses et des sucres.

Pendant le ramadan, il n’est pas non plus nécessaire de manger trois repas. Au contraire, contentez-vous du petit-déjeuner et du « Shour ». Entre les deux, il est préférable de manger des salades et des légumes, qui sont souvent négligés pendant le mois sacré. La viande et le poisson peuvent quant à eux être mangé une à deux fois par semaine.

D’autres règles sont à respecter. S’hydrater de préférence la nuit, ou encore pratiquer un sport juste avant la rupture de jeun « Ftour » ou deux heures après. En agissant de la sorte, la personne qui jeûne peut être assurée de vivre un ramadan plus apaisant et plus léger, à tous points de vue !

 

Jennifer Lopez a fait sensation au défilé Schiaparelli printemps-été 2024 qui a eu lieu lundi 22 janvier à Paris !
Le mois de février est une ode à l'amour et à la sensualité. Et si on jouait les prolongations avec
La grand-messe de la famille de la Communication, du Marketing, des Médias et du Digital au Maroc, a réuni ce
La marque Belle & Bowie se moque des conventions. Intrigante et stylée, elle dépoussière, avec goût, la mode des années
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4